«Curieuse politique… l’État donne puis reprend»

OllonOllon ne veut pas répercuter la bascule d’impôt proposée par le Canton.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À l’image de deux tiers des Communes vaudoises, Ollon n’entend pas reporter la bascule d’impôt proposée par le Canton et veut maintenir son taux d’imposition actuel, à 68%. «Le Canton va assumer la totalité des coûts liés aux soins à domicile pour soulager les Communes, mais indique que celles-ci devraient abaisser leur taux d’imposition en conséquence. Le Canton donne puis reprend… curieuse politique», argue la Municipalité, qui s’attend à voir ses revenus baisser principalement en raison de la RIE III. L’Exécutif estime qu’il devra faire face à un manque à gagner avoisinant 2,7 points d’impôt, «bien plus que la prise en charge des coûts précités, qui devrait représenter 1,9 point d’impôt pour Ollon». À noter que le taux d’imposition boyard reste l’un des plus faibles du district d’Aigle et se situe légèrement en dessous de la moyenne cantonale (68,2%). Le Conseil communal se prononce vendredi sur cet arrêté.

Créé: 09.10.2019, 17h28

Articles en relation

Deux Communes sur trois biffent la baisse d’impôts

Finances L’accord entre État et Communes sur les soins à domicile prévoyait qu’elles diminuent leur fiscalité. Une majorité y renonce, augmentant ainsi la facture de leurs contribuables. Plus...

Le Conseil désapprouve la Muni et baisse les impôts

Morges Alors que l'Exécutif souhaitait maintenir le taux à 68,5%, ce dernier diminuera à 67%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.