Le dernier salaire versé à Lionel Girardin fâche

VeveyQuatre élus de partis différents ont écrit au Conseil d’État, estimant que la décision du Conseil communal a été bafouée

Lionel Girardin a été suspendu de ses fonctions le 13 juin.

Lionel Girardin a été suspendu de ses fonctions le 13 juin. Image: Laurent Crottet

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Il a reçu son salaire. Voilà. Si c’était juste ça que vous vouliez entendre: voilà, il a reçu son salaire.» La syndique de Vevey, Elina Leimgruber, a clos ainsi, lors du Conseil communal de jeudi, sa réponse à Alain Gonthier. L’élu de Décroissance-Alternatives voulait savoir si la décision du Conseil du 11 octobre de geler la rémunération de Lionel Girardin (suspendu de la Municipalité car soupçonné de gestion déloyale) avait été appliquée. Que l’argent ait été débloqué fin octobre a surpris des internautes: «Inacceptable», «Une honte», «C’est une plaisanterie j’espère? Et personne ne s’indigne de cela?»

Oui: cette réponse est restée en travers de la gorge de quatre conseillers communaux de partis différents, qui ont adressé une lettre au Conseil d’État, incriminant Elina Leimgruber et Étienne Rivier, municipaux chargés des Ressources humaines et des Finances. La lettre stipule: «Les soussignés ont toutes les raisons de penser qu’on ne s’est jamais réellement préoccupé d’appliquer la décision du 11 octobre et qu’il en sera de même concernant le traitement du mois en cours, alors que, cette fois-ci, rien ne permet de justifier que le salaire soit versé.»

Faux, répond Elina Leimgruber: «Lionel Girardin ne recevra pas son salaire fin novembre, mais ses indemnités pertes de gain liées à son incapacité de travail partielle, payées par l’assurance.» Selon la syndique, il fallait laisser passer les délais référendaires et de recours. «Sans être avocate, je tente de respecter la légalité dans une situation extrêmement complexe, où nous ne souhaitons pas que s’ouvrent de nouvelles procédures juridiques.» «J’ai été choqué, car on nous avait rassurés en commission sur le fait qu’une fois prise, la décision de cesser de payer Lionel Girardin pouvait immédiatement entrer en force. Dans ce sens, il avait été spécifié que l’effet suspensif ne serait pas appliqué. On s’est sentis bafoués», s’offusque Nicolas Bonjour (Vevey Libre), signataire de la lettre au Conseil d’État avec les trois autres commissaires qui avaient enjoint au Conseil communal de voter pour la suspension de salaire.

Autre signataire, Alain Gonthier insiste sur le contexte: «Depuis que cette question s’est posée en juin, il y a eu trop de tergiversations. Des prétextes pour différer la décision, qui ont déjà passablement énervé les gens. Nous nous adressons au Conseil d’État comme autorité de surveillance.» «Cette lettre constitue juste une remise à l’ordre pour respecter la décision politique», embraie Andreas Foster, aussi signataire. Membre du même parti (Les Verts) que la syndique, il souligne: «Pointer un souci ne revient pas à condamner une personne, et je ne remets pas en cause le travail accompli par Elina Leimgruber.» Cette dernière fait par ailleurs son mea culpa: «Le ton de ma réponse était inapproprié, mais nous étions dans un état de tension important ce soir-là, avec les difficiles débats concernant les suspensions de nos deux collègues (ndlr: Michel Agnant et Jérôme Christen).»

Sur ce point, la missive au gouvernement n’est-elle pas un contre-feu pour ouvrir la porte à d’autres suspensions? Car il est demandé au Conseil d’État si les agissements d’Elina Leimgruber et d’Étienne Rivier ne constituent pas de possibles infractions pénales. «Nous ne l’avons pas fait dans ce sens, répond Nicolas Bonjour. Il ne s’agit pas d’une plainte mais d’une dénonciation.»

Lionel Girardin aura finalement touché quatre des six mois durant lesquels il a été suspendu. (24 heures)

Créé: 21.11.2018, 22h36

Articles en relation

Le salaire de Girardin sera-t-il suspendu?

Vevey Les élus trancheront la question de sa rétribution. D'ici-là, le tribunal a refusé que le municipal revienne siéger tout de suite. Plus...

Le salaire de Lionel Girardin fait perdre son latin au Conseil d'État

Vevey Le débat s’ouvre sur le versement du salaire du municipal PS suspendu, tandis que son remplaçant, Michel Renaud, prend ses marques à l’Exécutif. Plus...

Les deux municipaux pas suspendus, «pour l’heure»

Vevey La Municipalité dit ne pas disposer d’éléments «suffisants» pour faire suspendre Michel Agnant et Jérôme Christen Plus...

Une demande de suspension pourrait viser Michel Agnant et Jérôme Christen

Vevey Les différents partis se réunissent lundi soir. L’éventualité d’une telle démarche en vue du Conseil de jeudi semble acquise Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...