La desserte vers l’hôpital passera par la route du lac

VilleneuveLe non à l’extension de la ligne de bus par les Remparts contraint l’État à chercher une alternative, d’abord transitoire.

La variante «rue des Remparts» balayée, un autre tracé pour le prolongement de la desserte du bus 201 doit désormais être avancée.

La variante «rue des Remparts» balayée, un autre tracé pour le prolongement de la desserte du bus 201 doit désormais être avancée. Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous sommes déçus de l’issue du vote et un peu surpris. Mais c’est la démocratie et nous prenons acte de cette décision», déclare Pierre Bays, chef de la Division infrastructure routière de l’État de Vaud. Dimanche, par la voie référendaire, près de 58% des Villeneuvois ont refusé de voir la ligne de bus 201 être prolongée par la rue des Remparts jusqu’à l’Hôpital Riviera-Chablais. Le terminus du bus se trouve actuellement à la gare de Villeneuve. En construction à Rennaz, le complexe médical valdo-valaisan doit ouvrir ses portes à l’été 2019.

L’État, la Municipalité, le Grand Conseil, une majorité du Conseil communal, l’entreprise de transports publics VMCV (Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve) et diverses associations militaient pourtant pour assurer la desserte par les Remparts, présentée comme la solution idéale – avec peu d’inconvénients et beaucoup d’avantages. «Tout le monde s’est énormément investi dans ce dossier. Le Canton a travaillé sans relâche. Il est clair que c’est décevant», note la syndique, Corinne Ingold. Le désaveu populaire contraint désormais le Canton à ressortir les études – lancées dès 2013 – de ses tiroirs. «Nous allons de nouveau plancher dès ces prochains jours pour réanalyser la situation et développer une alternative temporaire, poursuit Pierre Bays. Une chose est sûre, le transport par bus sera assuré jusqu’à l’hôpital pour son ouverture au public, mais ce sera dans un premier temps par une solution transitoire. En effet, le délai est aujourd’hui trop court pour élaborer, mettre à l’enquête et réaliser un projet définitif.»

La Direction générale de la mobilité et des routes ne part pas d’une feuille vierge: pas moins de huit variantes ont été dessinées pour déterminer la meilleure option de prolongation de la ligne de bus 201. Même dans l’urgence, l’alternative la plus probable verra la desserte se poursuivre par la route cantonale, qui longe les quais de Villeneuve. L’éventualité d’une boucle, aller par la route cantonale, retour par la rue des Remparts, ne sera pas retenue.

«Nous allons très rapidement rencontrer le Canton, à qui il appartient de proposer un nouveau tracé. Mais en l’état et suite au vote contraire, nous devons prendre en compte l’avis majoritaire de la population. Ce sera donc en effet vraisemblablement par la route cantonale que la ligne 201 sera desservie. Mais ce plan B risque de proposer plus d’inconvénients que d’avantages», indique Corinne Ingold. Sur ce point, l’édile précise que la Municipalité sera «hyperattentive» à la solution préconisée. «Par exemple, nous veillerons à ce que les places de parc le long des quais (Ndlr: une quarantaine) ne soient pas supprimées. Nous souhaitons les conserver pour les visiteurs, à l’heure où nous mettons beaucoup d’énergie pour accroître l’attractivité touristique de Villeneuve.»

Éviter un report de trafic

Les autorités communales souhaitent également que des mesures en termes de circulation soient prises pour éviter un report trop important du trafic automobile, dû au futur passage des bus et de leurs arrêts réguliers, de la route cantonale vers les Remparts. Avis partagé par les opposants qui «invitent les autorités cantonales et communales à prendre sans tarder des mesures pour restreindre le trafic de transit et favoriser les piétons ainsi que les cyclistes à la rue des Remparts». Le groupe de soutien Oui aux Remparts, qui a perdu dimanche, demande de son côté au Canton «de fournir la meilleure desserte possible aux habitants de Villeneuve».

Durant la campagne, les opposants au référendum ont reproché aux pouvoirs publics une «forme d’ostracisme» à leur encontre. «Mais nous sommes prêts à travailler avec eux et aider à trouver des solutions», confiait dimanche leur porte-parole, Joachim von der Lahr. Le Canton est-il disposé à entendre leurs voix? «La porte n’est pas fermée», répond le chef de la Division infrastructure du canton.

Un aspect n’est pas remis en cause: l’alimentation ne se fera pas par ligne électrique aérienne, comme cela était prévu dans la variante «rue des Remparts». Les trolleybus des VMCV seront mus par des batteries électriques entre Villeneuve et l’hôpital. Le matériel est commandé, il sera prochainement livré. (24 heures)

Créé: 09.04.2018, 16h38

Articles en relation

Villeneuve refuse le tracé du bus par les Remparts

Référendum Le projet de réfection de la rue qui aurait permis la desserte en transports publics jusqu’au futur hôpital a été rejeté. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.