Deux fois plus de jardins familiaux à La Tour-de-Peilz

PlantationsEn passant de 64 à 127 parcelles, des lopins seront redimensionnés. Grincements de dents à la clé

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La nouvelle a de quoi réjouir les amateurs aux mains vertes, surtout à l’heure du vif intérêt pour la production locale ou la permaculture: La Tour-de-Peilz proposera prochainement non plus 64 mais 127 jardins familiaux.

Une centaine de personnes attendaient pour obtenir un tel lopin de terre à jardiner. Suite à une demande du conseiller communal Christian Anglada (Les Verts), la Ville a inventorié les surfaces disponibles. Après avoir fait le tri dans la liste d’attente, les parcelles ont été redimensionnées: désormais elles seront uniformisées à 24 m2, alors qu’actuellement certaines s’étalaient jusqu’à 195 m2. Tous les contrats de bail en vigueur seront dénoncés à fin novembre, afin d’en établir de nouveaux. Les cabanons de jardin ou autres constructions (la plupart du temps illégales) qui s’y érigeaient devront être détruits.

Dès lors, certaines dents grincent, à l’image de Jacques Devenoge, 73 ans. «J’entretiens depuis vingt-neuf ans ma parcelle, actuellement de moins de 100 m2. Non seulement je vais perdre ce que j’ai investi – comme mon système d’arrosage. Mais je vais devoir arracher de nombreuses choses, alors que je dispose de plants d’excellente qualité, comme mes framboisiers. Lorsqu’on voit que certaines parcelles ne sont pas du tout entretenues, cela nous fait monter la moutarde au nez.»

Malgré cet aspect, Jacques Devenoge reconnaît «du positif» dans la démarche: «Il est intéressant de redécouper pour qu’il y en ait pour tout le monde.»

«Nous avons certes entendu quelques mécontents, mais une immense majorité de personnes nous a remerciés, confirme Taraneh Aminian, municipale en charge. Nous avons expliqué que nous voulons mieux partager le gâteau.» La Commune aura, elle aussi, sa part: les prix augmenteront (de 55 centimes à 2 fr. annuels par mètre carré); et au final, la Ville mettra moins d’espace à disposition, puisque les jardins seront pour la grande majorité plus petits. D’autre part, des parcelles, prévues à terme pour du logement, seront retirées de la liste.

«Certains lopins ne sont pas fertiles!» s’inquiète un autre intéressé. Taraneh Aminian rassure: «Les terres seront préparées par nos services.» Jacques Devenoge ne pourra certes pas garder à la fois ses roses et ses cassis, situés aux extrémités inverses de son jardin. Mais il pourra choisir: «Au lieu de réattribuer d’autres emplacements aux gens qui possèdent déjà des contrats, nous allons proposer à nos locataires de reprendre leurs 24 m2 à l’intérieur de la parcelle qu’ils ont déjà. Ils recevront un courrier dans ce sens», promet Taraneh Aminian.

Entretien biologique

Pour les nouveaux intéressés, ils doivent nécessairement habiter depuis un an minimum à La Tour-de-Peilz. Par ordre d’arrivée, «l’attribution se fera en priorité en fonction de la proximité entre le lieu de résidence et celui du jardin», prévoit la Ville. Qui a édicté un règlement d’utilisation, indiquant entre autres que «les engrais chimiques, les pesticides, insecticides, biocides et herbicides sont interdits», sauf en cas d’espèce invasive et avec autorisation préalable de la Ville. Des garde-fous suffisants? «La Ville ne va pas procéder à des analyses des sols, reconnaît Christian Anglada. Mais l’idée est surtout de sensibiliser au fil du temps.» Qui informera? «La Tour-de-Peilz n’en est pas encore à proposer des jardiniers de proximité, comme à Lausanne, reconnaît Christian Anglada. Mais nous avançons par étapes. Nous, société civile, allons déjà œuvrer pour informer, en comptant sur l’émulation entre les gens. Et peut-être qu’un jour les employés communaux qui ont le désir de transmettre pourront suivre des cours pour faire de la pédagogie auprès des gens.» (24 heures)

Créé: 08.08.2018, 06h57

Articles en relation

La Tour-de-Peilz veut aussi son fitness urbain

Sport Les élus se prononceront en juin sur d'éventuelles installations en plein air. Plus...

Les grands arbres du Jardin Roussy abritent tous les plaisirs

La Tour-de-Peilz Plus...

Densification en douceur prévue à La Tour-de-Peilz

Urbanisme La Municipalité a présenté le futur visage de la Ville, 13 500 habitants d’ici à 2036 Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...