Passer au contenu principal

La disparition du guichet CFF provoque la colère à Villeneuve

Un groupe de citoyens a remis vendredi à l’entreprise une pétition contre la suppression du point de vente local.

Une pétition de 1431 signatures a été remise vendredi aux CFF par un groupes de Villeneuvois fâchés par la nouvelle.
Une pétition de 1431 signatures a été remise vendredi aux CFF par un groupes de Villeneuvois fâchés par la nouvelle.
Odile Meylan

«Place des guichetiers: 156 ans de présence appréciée.» Apposée vendredi sans l’autorisation des CFF sur la façade de la gare de Villeneuve, la plaque en dit long sur l’amertume qui règne dans le bourg du Haut-Lac. Après huit ans à ce poste et 47 ans et un jour au sein des CFF, Paul Rochat a pris sa retraite. Le chef de gare ne sera pas remplacé: le guichet villeneuvois est désormais fermé.

Les habitants ont appris la nouvelle par le biais d’un tout-ménage, début avril. Un comité citoyen s’est immédiatement constitué et a lancé une pétition. D’abord pour contester la manière: «Les CFF ont annoncé la fermeture du guichet en pleine période de vacances, par un flyer ressemblant fort à une publicité que la plupart des gens ont jeté sans réaliser son importance», souligne Marie Rampazzo. Et pour faire part de son incompréhension: «Nous avons récolté 1431 signatures en deux semaines. C’est la preuve que les Villeneuvois ont besoin de ce service, estime Françoise Burgin. Cette commune est en pleine croissance. Notre gare est un nœud important en termes de transports publics et le deviendra plus encore avec l’ouverture de l’Hôpital Riviera-Chablais. La décision des CFF est absurde: il s’agit d’un service public!»

46 billets par jour

Responsable point de vente pour l’arc lémanique, Christian Rossi s’est déplacé vendredi à Villeneuve pour recevoir la pétition. «Je comprends parfaitement l’émotion que suscite cette fermeture. Mais la grande partie du travail du chef de gare était de faire circuler les trains. Avec l’automatisation de la ligne du Simplon, cette tâche s’effectuera depuis Lausanne.» Quid de la vente des titres de transports? «Nous vendons actuellement 48 billets par jour à Villeneuve dont 36 titres Mobilis. Alors qu’on nous reproche que le train coûte trop cher, peut-on vraiment justifier le maintien d’un guichet? interroge Christian Rossi?»

Et Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF d’ajouter: «Il s’agit d’une fermeture de guichet, non de la gare. La fréquence des trains va même augmenter à moyen terme.» Et la rampe d’accès aux quais 2 et 3 que les usagers réclament depuis plusieurs années sera aménagée. Mais pas avant 2021.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.