Double soutien au ski familial à Château-d’Œx

Conseil communalLes élus combleront le déficit enregistré par les remontées mécaniques en 2014. Et s'organisent pour maintenir un site dédié à l’apprentissage du ski.

Les élus ont une nouvelle fois décidé de venir en aide à la société Télé-Château-d'Œx, jeudi.

Les élus ont une nouvelle fois décidé de venir en aide à la société Télé-Château-d'Œx, jeudi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Peut-on débrancher les installations de La Braye du jour au lendemain? La question s’est posée jeudi à Château-d’Œx. Les élus damounais étaient appelés à voter un crédit de 45 000 francs, destiné à combler le déficit de 30 000 fr. enregistré par la société Télé-Château-d’Œx (TCO), après un été 2014 tristounet et un mois de décembre avare en neige. Les 15 000 fr. supplémentaires doivent prévenir un exercice 2015 qui s’annonce déjà périlleux, après ce récent hiver en demi-teinte.

La Commune avait investi 3,5 millions en 1997 pour assainir la société. Et lui a accordé annuellement 300 000 fr. de 2002 à 2004, puis 350 000 de 2005 à aujourd’hui. «Est-ce que nous pouvons nous permettre de maintenir ce domaine sous perfusion encore des années?» a interrogé un élu. «Nous sommes face à un dilemme, concède la commission chargée d’étudier cette demande de crédit. Refuser, c’est sceller le sort de TCO, c’est scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Accepter, c’est reporter une décision inéluctable ou alors accepter de renouveler un investissement massif en faveur de ce domaine skiable.»

Car l’Etat l’a annoncé: le maintien des pistes de La Braye ou la revitalisation de celles des Monts-Chevreuils ne font pas partie de la vision Alpes vaudoises 2020 («24 heures» de jeudi). «C’est un coup très dur pour Château-d’Œx et le Pays-d’Enhaut, est intervenu le syndic, Charles-André Ramseier. Mais fermer du jour au lendemain est impensable. Une telle mesure doit s’accompagner d’une importante campagne de communication. Nous le devons à nos hôtes, qui contribuent de manière non négligeable par la taxe de séjour ou celle sur les résidences secondaires à notre économie.»

Parc ludique en projet
Les élus ont entendu l’argument. Ils ont accepté à la quasi-unanimité cette nouvelle rallonge. Et saisi au bond une proposition de leur syndic: une commission sera créée au sein du Conseil communal et de l’Exécutif. Son but? Plancher sur les différentes solutions pour l’aménagement d’un lieu dédié à l’apprentissage du ski. «Toutes les options permettant de garder cette activité sur la commune doivent être examinées», observe le syndic.

A défaut de soutenir le ski de piste en terre damounaise, l’Etat se dit prêt à apporter un soutien fort à la Commune pour la création d’un parc ludique. Quatre options sont pour l’heure envisagée: La Lécherette, le bas des Monts-Chevreuils, la Montagne des enfants, au bas du village de Château-d’Œx, et La Braye. 

Créé: 10.05.2015, 08h23

Articles en relation

Le ski reste un poumon économique pour le Pays-d'Enhaut

Château-d’Œx Et si la station devait se passer du ski? La perspective fait frémir la région. La glisse génère des retombées essentielles. Plus...

Groggy, Château-d’Œx doit réfléchir à l’après-ski

Alpes vaudoises 2020 La station pourrait devenir la première à vendre du ski… chez ses voisins. Un virage douloureux se profile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.