Passer au contenu principal

Le duo Chuat-Reymond tourne dans l’Est vaudois

La réalisation de «Schwesterlein», nouveau film des deux réalisatrices vaudoises, débute ce mardi.

Véronique Reymond et Stéphanie Chuat passent de «Les Dames» à une «Soeurette».
Véronique Reymond et Stéphanie Chuat passent de «Les Dames» à une «Soeurette».
DR

Après le beau succès de leur documentaire «Les Dames», qui racontait le combat contre la solitude menée par cinq sexagénaires, Stéphanie Chuat et Véronique Reymond reviennent à la fiction. Les deux actrices, scénaristes et réalisatrices vaudoises ont entamé le tournage la semaine dernière à Berlin de leur nouvel opus, «Schwesterlein» («Sœurette» en français).

Il se poursuivra six semaines en Suisse un peu sur la Riviera et à Lausanne, mais principalement dans les Préalpes: à Villars-sur-Ollon et Leysin. Et dès ce mardi matin à Gryon, au refuge de Frience et ses alentours.

Stéphanie Chuat et Véronique Reymond sont amies d’enfance. Après le Conservatoire de Lausanne, elles ont intégré l’école Dimitri au Tessin. Toujours en binôme, elles écrivent et réalisent depuis 1999. Leur premier long-métrage est «La Petite Chambre» avec Michel Bouquet. Présenté à Locarno en 2010, il glane plusieurs lauriers aux Prix du cinéma suisse Quartz.

Marthe Keller à l’affiche

«Schwesterlein» met en scène la relation entre Sven et sa jumelle Lisa. Cette dernière est bouleversée par l’annonce de la mort prochaine de Sven, atteint d’une leucémie foudroyante. Maman de deux fillettes, auteure de théâtre qui a mis l’écriture en suspens, Lisa accueille son jumeau chez elle dans les Préalpes vaudoises, où son mari, Martin, dirige une école internationale. Acteur de théâtre excentrique et exubérant, Sven va désordonner la vie équilibrée de Lisa et Martin. Pourtant, la fin de vie inéluctable de Sven et la douloureuse séparation qui s’annonce réveille l’inspiration et la fibre créatrice de Lisa. Comme un dernier cadeau d’un jumeau à sa jumelle.

Le long-métrage est interprété principalement par deux célèbres acteurs allemands: Nina Hoss et Lars Eidinger. Dans les premiers rôles on trouve également la grande actrice suisse Marthe Keller, sur toutes les scènes internationales depuis plus d’un demi-siècle, côtoyant les plus grands. L’actrice bâloise a notamment joué avec Marlon Brando, Dustin Hofmann, Al Pacino, dont elle fut la compagne.

Le film «Schwesterlein» est produit par Vega Film. La société zurichoise a succès a notamment mis en œuvre «Fortuna», «L’Enfant d’en haut», tous deux primés à Berlin, «Un Juif pour l’exemple», présenté à Locarno ou «L’amour est un crime parfait», film des frères Larrieu tourné à Lausanne avec Mathieu Amalric, Karin Viard et Xavier Beauvois. Vega a encore produit entre autres des œuvres de Jean-Luc Godard, Alain Resnais et Barbet Schroeder.

À noter que pour le dernier opus des duettistes Chuat-Reymond, la production recherche encore des figurants pour le tournage, spécifiquement à Leysin. En l’occurrence des adultes entre 30 et 50 ans, Chinois ou d’origine chinoise, pour une scène qui se déroulera dans une école internationale (contact: figuration.schwesterlein@gmail.com).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.