L’eau du lac chauffera les bâtiments de La Tour-de-Peilz

ChantierGroupe E conduit un chantier à 35 millions visant à pomper l’eau du Léman pour en puiser l’énergie.

La station de pompage en construction à côté de la plage de la Maladaire.

La station de pompage en construction à côté de la plage de la Maladaire. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Protégés du trafic par une grosse glissière, des ouvriers conduisent, depuis bientôt un an et dans une relative discrétion, un chantier d’une envergure peu courante à La Tour-de-Peilz: l’aménagement d’un réseau de chauffage à distance à partir d’eau pompée dans le Léman, à côté de la plage de la Maladaire.

«Nous devrions, à terme, soit en 2034, raccorder 300 bâtiments à ce réseau. Près de 35 millions de francs seront investis à cet effet. Cette installation est une des plus importantes utilisant ce type de technologie en Suisse», explique Iris Mende, porte-parole de Groupe E, la société qui mène ces travaux.

Concrètement, l’eau, pompée à 5 °C, sera acheminée jusqu’aux immeubles et maisons de la ville au moyen de conduites de chauffage à distance. Elle transitera ensuite à travers les pompes à chaleur situées dans chaque bâtiment, assurant le chauffage et la production d’eau chaude. Au terme de ce circuit, elle sera enfin restituée au lac à une température de 2 °C.

Tandis que les travaux de construction de la station de pompage se poursuivent à la Maladaire, la société fribourgo-neuchâteloise a démarré, il y a peu, l’installation du réseau primaire principal. Soit la pose des grosses conduites souterraines qui transporteront l’eau jusqu’aux preneurs de chaleur.

Une balafre de plus à la Tour-de-Peilz
Un chantier qui s’ajoute à ceux qui balafrent déjà le bitume boéland, générant des grincements de dents dans la commune. «C’est vrai qu’il y a beaucoup de travaux actuellement en ville. Mais nous multiplions les efforts pour minimiser ces nuisances et éviter d’ouvrir les routes à tout bout dechamp», répond le chef de service de l’Urbanisme et des travaux publics, Victor Béguelin. (24 heures)

Créé: 10.03.2014, 17h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...