L’écoquartier de La Tour-de-Peilz n’est pas mort malgré le plan refusé

UrbanismeLe Conseil communal a refusé le PPA dans la zone de la Doges. Propriétaires et Commune décideront de la suite à donner.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La commission n’a pas joué les apprentis sorciers ni ne s’est substituée aux urbanistes. Elle a rempli son rôle: juger d’options politiques.» Jean-Yves Schmidhauser (PS), au dernier Conseil communal de La Tour-de-Peilz, a rappelé l’importance du processus démocratique, dans une situation où de nombreux élus estiment «avoir été pris pour des imbéciles».

La raison? La Municipalité a déposé deux fois le même projet, sans avoir tenu compte des remarques des commissaires sur le plan partiel d’affectation (PPA) «Campagne Rossier II - La Combe de Villard». Le Conseil a fini par refuser, à bulletins secrets, ce futur écoquartier: 44 non, 21 oui et 3 abstentions. Le score aurait pu être plus lourd, car l’UDC était opposée au projet mais n’a pas voté, ayant quitté la salle.

«On ne peut autoriser ce «machin» dans une zone si sensible»

Ce PPA est prévu dans une zone très sensible car préservée, vers la Doges. Pour les commissaires, le plus gros problème est un «silo à voitures»: «Pourquoi seulement 100 m2 de plancher sur un périmètre d’implantation immense? Il a fallu du temps pour que la réponse arrive, selon Jean-Yves Schmidhauser: un système pour faire monter les voitures. On ne peut autoriser ce «machin» dans une zone si sensible.»

Cette version est contestée dans le rapport de minorité signé d’un seul commissaire. Kurt Egli (PLR) a plaidé à la tribune que «jamais à La Tour-de-Peilz une implantation n’a été préparée aussi méticuleusement et avec autant d’attention. Depuis longtemps, j’imaginais cette belle campagne disparaître, mais ce PPA en protège de grandes parties.» Dans son rapport, il parle «d’interprétations abusives» et de «positions partisanes» des autres commissaires.

Un projet d’écoquartier permis par ce PPA a été présenté à la population le 7 mars. Les élus le trouvent «intéressant», «mais c’est la phase d’après», a rappelé Michel Bloch (PS): le PPA fixe en effet les volumes à l’intérieur desquels pourront s’ériger ensuite les futures constructions. Vincent Bonvin (les Verts) a insisté à l’issue de la séance: «Ce projet possède des aspects intéressants, comme le label One Planet Living (Ndlr: du WWF, pour des quartiers durables). Mais il faut des garanties: qu’ils l’inscrivent dans le règlement du PPA!»

François Guisan, l’un des fils de la famille propriétaire, et responsable du développement durable au sein d’Implenia, l’entreprise à laquelle les Guisan ont promis-vendu ces parcelles, assure que le projet n’est pas enterré: «Nous sommes ouverts à continuer à tenter de faire quelque chose d’exemplaire. Nous espérons que notre projet n’ira pas à la poubelle.» Le syndic Alain Grangier promet une réunion prochaine avec les différentes parties pour voir «les suites à donner». (24 heures)

Créé: 02.04.2018, 16h30

Articles en relation

Maladroit passage en force pour un écoquartier à La Tour-de-Peilz

Urbanisme Pourtant séduisant, le projet fâche des élus, parce qu’il a été présenté à la population avant que le Conseil communal ne vote. Plus...

Prudente, La Tour-de-Peilz retire son projet d'écoquartier

Urbanisme La commission chargée d'étudier le sujet s'étant prononcée contre, l'Exécutif remettra l'ouvrage sur le métier. Plus...

A La Tour-de-Peilz, un écoquartier peine à convaincre

Immobilier Une modification du plan partiel d’affectation des terrains situés dans la zone de protection de La Doges fait débat Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...