Passer au contenu principal

L’Église orthodoxe fête ses 140 ans avec 9000 feuilles d’or

L’institution a célébré son anniversaire et la fête du Pokrov, dimanche, dans un édifice dont la coupole vient d’être redorée.

L’Eglise orthodoxe russe de Vevey a fêté ses 140 ans ce dimanche.
L’Eglise orthodoxe russe de Vevey a fêté ses 140 ans ce dimanche.
JEAN-PAUL GUINNARD

«On voulait que la coupole illumine de nouveau Vevey pour les 140 ans de notre Église», s’enthousiasme Michel Vernaz, protodiacre de l’Église orthodoxe russe de Vevey. Après la rénovation de la coupole de son lieu de culte, redorée de 9000 feuilles d’or, l’Église célébrait dimanche deux autres événements d’envergure: son 140e anniversaire et la fête du Pokrov, qui commémore la protection de la Mère de Dieu dans la tradition russe.

Une fête solennelle

Le matin, la communauté orthodoxe a répondu présent. Des hommes, des femmes aux voiles brodés de fleurs ainsi que des familles sont venus assister à la divine liturgie, accompagnée par les chants du chœur de Pokrov tout droit venu de Moscou. «Ces chants, moins solennels mais plus festifs, diffèrent de ceux que l’on a l’habitude d’entendre», commente une fidèle.

L’après-midi, les chants ont laissé place à la procession. Une croix a mené la danse, suivie par le corps ecclésiastique et le chœur. Les fidèles ont fermé le cortège. Ce moment solennel s’est traduit par les habits resplendissants du clergé, vêtu de longues robes bleu ciel ornées de tissus dorés en guise de clin d’œil à la coupole. Alternant prières et chants, le cortège a fait le tour de l’édifice, avec une halte devant le tombeau de Barbara Orloff et Maria Orloff, respectivement fille et petite-fille du fondateur de l'Eglise, pour recevoir de l’eau bénite.

Une grande famille

Si la communauté reste majoritairement russe, l’Église compte, à Vevey, des fidèles de tous horizons: Serbes, Ukrainiens, Grecs, Roumains et Suisses reconvertis, à l’image de cette ancienne catholique. «Je trouvais qu’il y avait plus de cohérence dans les mœurs et les rites chez les orthodoxes.» Si les origines sont diverses, tous louent l’esprit communautaire. «Lors du décès de ma maman, j’ai senti que j’avais besoin de soutien, confie une jeune femme au voile bleuté. Je suis venue dans cette Église et j’ai retrouvé une deuxième famille.» Pour ces deux fidèles de longue date, «cette journée permet de faire perdurer nos liens avec les diasporas russes qui ont tout donné pour cette Église».

Peu à peu, les fidèles ont quitté le sol marbré du bâtiment pour un moment plus convivial: un repas, rythmé par des chants folkloriques russes.

Après cette première restauration, Michel Vernaz souhaite poursuivre les travaux avec la rénovation de l’intérieur.

L'église orthodoxe russe de la Sainte Mégalomartyre Barbara de Vevey, doit subir d'importants travaux de rénovation.
L'église orthodoxe russe de la Sainte Mégalomartyre Barbara de Vevey, doit subir d'importants travaux de rénovation.
Chantal Dervey
La coupole du toit doit être redorée.
La coupole du toit doit être redorée.
Chantal Dervey
La coupole a perdu son éclat.
La coupole a perdu son éclat.
DR
1 / 13

Retrouvez notre galerie de photos prises en avril 2018

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.