Les élus aiglons tiennent à un vrai «cœur de ville»

AménagementUne large majorité du Conseil communal plaide pour un lieu central et animé.

La place du Marché à Aigle (image d'archives) Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À l’instigation d’Alexandre Favre, élu PLR et prochain président du Conseil communal d’Aigle, l’organe délibérant a, mardi, largement accepté (41 voix pour) une résolution relative à l’avenir de la place du Marché. Douze élus des rangs de l’Entente aiglonne (EA) et de l’UDC s’y sont opposés; trois autres conseillers se sont abstenus.

Que demande clairement la résolution Favre adressée à la Municipalité? «De soutenir la création d’une place du Marché véritablement animée, vivante et dont la priorité d’accès est aux piétons, aux manifestations en tous genres et à la mobilité douce. Bref une place publique de centre-ville. La qualité de vie et la convivialité en découlant sont des plus-values importantes pour la communauté des citoyens aiglons, justifiant pleinement la perte de près de 25 places de parc.»

Ce futur «cœur de ville» sera donc libéré de la présence des voitures, sachant que le parlement a précédemment plébiscité le projet municipal de réaménagement et d’agrandissement du parking Chevron tout proche. Sa capacité passera de 67 à 134 places de stationnement, plus 26 cases pour les deux-roues. Pour rappel, quelques riverains ont attaqué la Municipalité au Tribunal cantonal. Ils lui reprochent de ne pas avoir mis en consultation le bouclement de deux accès à la place du Marché. Une audience se déroulera sur place en septembre. Mardi soir, toujours lors de la séance du Conseil communal, Philippe Bellwald, pour l’EA, a proposé une autre résolution. Elle demande de «tout mettre en œuvre pour finaliser et réaliser l’extension du parking Chevron». Mais pas seulement: l’initiative somme les autorités de «présenter des avant-projets globaux aboutis du centre-ville pour permettre un vrai débat, lors de véritables ateliers participatifs, ouverts à toute la population, et pour lesquels le Conseil a déjà octroyé 150 000 francs». Cette résolution n’a pas été acceptée: 32 non, 16 oui (principalement EA et UDC) et 9 abstentions.

Débats et votes ont illustré une tension plus que palpable entre une minorité d’élus et une majorité (PLR, PS, AlternativeS - Les Verts), cette dernière soutenant l’Exécutif. Vendredi prochain, pour ce qui sera la dernière séance avant les vacances, des élus prévoient déjà qu’elle sera placée sous le signe de la controverse. L’EA opposera deux rapports de minorité à ceux de la majorité des commissions des finances et de gestion.

Créé: 17.06.2019, 08h19

Articles en relation

A Aigle, la mutation progressive du centre attise les conflits

Urbanisme Un riverain attaque la Municipalité pour n’avoir pas mis en consultation le bouclement de deux accès à la place du Marché. Plus...

Aigle doit «geler» ses zones à bâtir. 500 propriétaires concernés

Aménagement La Municipalité est obligée d’instaurer des zones réservées, qui rendent de fait des parcelles inconstructibles. Plus...

Un 14e bon millésime pour les finances aiglonnes

Comptes L’exercice 2018 de la commune d’Aigle laisse apparaître un bénéfice. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.