Les élus de Montreux exigent un audit sur les VMCV

Transports publicsLe Conseil communal veut que soit passée à la loupe la gouvernance de la société, actuellement en crise.

Le Conseil communal de Montreux a accepté la proposition d'Irina Gote (PS) de soumettre tant la direction que le conseil d’administration des VMCV à un audit, soit par une société indépendante soit par la Cour des comptes. Objectif: grâce à une telle analyse, établir ensuite des procédures de contrôle de l’entreprise de transports publics.

Le Conseil communal de Montreux a accepté la proposition d'Irina Gote (PS) de soumettre tant la direction que le conseil d’administration des VMCV à un audit, soit par une société indépendante soit par la Cour des comptes. Objectif: grâce à une telle analyse, établir ensuite des procédures de contrôle de l’entreprise de transports publics. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est un double signal: tant aux employés des VMCV, pour leur montrer que nous voulons faire toute la lumière, qu’aux citoyens, pour leur signifier que nous nous préoccupons de l’utilisation des deniers publics.» Irina Gote, présidente du PS Montreux, a été suivie ce mercredi par le Conseil communal de sa ville: les élus ont accepté (à 45 voix contre 19 et 9 abstentions) sa proposition de soumettre la direction et le conseil d’administration des VMCV à un audit, effectué soit par une société indépendante soit par la Cour des comptes. L’objectif d’une telle analyse étant d’établir ensuite des procédures de contrôle de l’entreprise de transports publics. «Pourquoi le conseil d’administration n’a-t-il pas eu des témoins lumineux passant du vert au rouge avant que la crise ne prenne une telle ampleur? J’aimerais que les outils soient en place à l’avenir pour que cette situation ne se reproduise plus jamais.»

La tourmente actuelle a été révélée par «Le Régional»: un audit de l’Office fédéral des transports a épinglé les VMCV pour infraction à la loi sur le temps de travail et la justice a tancé l’entreprise pour n’avoir pas bien respecté la procédure d’achat de nouveaux bus. Le directeur, bientôt à la retraite, son sous-directeur et la responsable finances sont en arrêt maladie.

Plutôt que de pointer la seule direction, Irina Gote interroge: «Est-ce que ces erreurs ne seraient pas aussi le fruit d’un conseil d’administration passif, laxiste et qui aurait eu la même fonction que des pots de fleurs sur un balcon, à savoir décorative?» Dans ce conseil siégeaient en 2017 cinq municipaux: les syndics Elina Leimgruber (Vevey) et Alain Grangier (La Tour-de-Peilz), ainsi que Jean-Pierre Allegra (Corseaux), Dominique Epp (Saint-Légier) et Caleb Walther (Montreux).

Après avoir interpellé deux fois sur le sujet, sans obtenir de réponses, Irina Gote soumet une longue liste de nouvelles questions pour le moins inquiétante: des bus qui seraient en infraction avec les normes antipollution, un taux d’absentéisme des chauffeurs qui crèverait le plafond, des départs à la pelle en 2017 et une éventuelle stratégie d’engagement, à moindres coûts, de chauffeurs français. «Je n’ai pas connaissance d’une telle politique de recrutement. Mais si cela se révélait vrai, cela me choquerait», répond sur ce dernier point Caleb Walther.

Ce dernier a répété à plusieurs reprises ne pas vouloir chercher «qui aurait fauté». Ne faut-il pas apprendre du passé? «Évidemment, mais il est inutile de pointer d’éventuels coupables alors que nous accélérons la transition vers une meilleure gestion. Il y a une volonté de revoir la culture d’entreprise et de se tourner vers l’avenir. Plutôt que de désigner des responsables, il me paraît plus important d’éviter que les problèmes se reproduisent», répond Caleb Walther. Quid des bus VMCV supprimés pour que les chauffeurs effectuent une course de bus de remplacement pour les CFF? «Nous n’avons eu connaissance que d’un cas de ce genre. Le conseil d’administration a dit que c’était intolérable et que cela ne devait plus se reproduire.»

Quant à l’éventuel futur audit, la Municipalité de Montreux devrait le proposer au conseil d’administration des VMCV, qui décidera. Une démarche similaire pourrait être menée dans d’autres villes de la région, puisque les dix communes de la Riviera subventionnent les VMCV. (24 heures)

Créé: 06.09.2018, 19h07

Articles en relation

Sur fond de crise, les bus de la Riviera changent de pilote

Riviera Angela Schlegel remplacera le directeur des VMCV Daniel Monnet, bientôt retraité. Sur le front syndical, la tension a baissé mais les discussions sur le déficit d’effectif continuent. Plus...

Les chauffeurs VMCV réclament des renforts

Manifestation Le personnel, soutenu par son syndicat, exige l’engagement immédiat de quinze chauffeurs. Un délai jugé trop court par la direction qui créera douze postes ces prochains mois. Plus...

De nouveaux chauffeurs renforceront les équipes des VMCV

Tensions Une solution a été trouvée avec le président du conseil d’administration pour engager du personnel supplémentaire chez les chauffeurs en sous-effectif. Plus...

Sous pression, les VMCV gèrent un tournant délicat

Transports Attaquée sur plusieurs fronts, la société entame sur des œufs son coûteux défi de modernisation. Elle compte sur une rallonge des communes. Plus...

Grosses tensions au sein des Transports publics VMCV

Riviera Le budget 2018, prévoyant des postes supplémentaires, a été refusé. La direction prévoit donc de supprimer des jours de congé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...