L’éminent chirurgien Krafft aura sa rue à Aigle

Honneur Charles Krafft a réalisé la première opération de l’appendicite en Europe et fut un acteur majeur de La Source à Lausanne.

Le docteur Charles Krafft opère à la clinique de Beaulieu en 1900, assisté par des gardes-malades formées à La Source.

Le docteur Charles Krafft opère à la clinique de Beaulieu en 1900, assisté par des gardes-malades formées à La Source. Image: ©Archives Fondation La Source

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est à l’instigation du syndic Frédéric Borloz que la Ville d’Aigle honorera Charles Krafft. Une artère portera le nom du célèbre chirurgien, élève de César Roux comme le Bellerin Pierre Decker («24 heures» du 16 septembre). La Commune doit encore obtenir l’aval de l’Office de l’information sur le territoire. Selon la loi, toutes les rues habitées doivent porter un nom.

En 2020, ce sont même deux nouvelles rues qui seront ouvertes à Sous-le-Bourg, où de grands travaux sont actuellement en cours. «On peut même parler d’un nouveau quartier», note le syndic. L’un des axes portera le nom de rue des Deux-Fontaines, l’autre celui de Charles-Krafft. Qui était-il?

Charles Krafft est né à Aigle en 1863. Sa famille était originaire de Vevey, où son père était pharmacien. Médecin, puis chirurgien, l’Aiglon publie sa thèse de doctorat en 1888. Fort de ses recherches et connaissances, il y expose la nécessité d’opérer l’appendicite aiguë. Jamais encore sur le Vieux-Continent un praticien n’était arrivé à cette conclusion. Krafft déclarera: «On n’opérera jamais trop tôt, et si l’on trouve un appendice sain, la petite cicatrice ne sera pas un grand malheur.» Cette même année 1888, deux appendicectomies furent réalisées avec succès.

La carrière de Krafft emprunte alors une autre route. En 1891, il est nommé à la tête de l’École normale évangélique de gardes-malades indépendantes (une première mondiale), fondée en 1859 par Valérie de Gasparin. Il dirige l’institution jusqu’à sa mort, en 1921. Surtout, Krafft pense et développe l’école-hôpital de la clinique de Beaulieu, crée un dispensaire et une infirmerie, modernise et professionnalise la formation des infirmières. L’institution deviendra La Source puis, en 2002, l’Institut et Haute École de la santé La Source – membre du réseau HES-SO.

Créé: 20.12.2017, 17h03

Articles en relation

Pourquoi les rues lausannoises sont si masculines

Egalité La Municipalité décline la proposition d’une élue qui souhaitait rééquilibrer les noms de rues. Seulement trois portent le nom d'une femme Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.