Un enfant de 5 ans fauché sur un passage piéton

BexUn automobiliste a renversé un petit garçon sur sa trottinette jeudi soir devant le centre scolaire de la Servanne.

Le garçonnet a été heurté sur le passage piéton selon la police.

Le garçonnet a été heurté sur le passage piéton selon la police. Image: 24 heures

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je n’ai pas assisté au drame, mais j’ai entendu un grand bruit. Je suis sorti et j’ai vu un enfant couché au sol avec un adulte à côté de lui», dit une personne du voisinage de l’endroit où s’est déroulé un accident grave jeudi. Il était environ 20h45 lorsqu’un automobiliste a percuté un enfant qui traversait la route sur le passage piéton situé devant l’entrée de la Grande Servanne, une des écoles de Bex. L’enfant, qui vit avec sa famille dans un quartier proche, rentrait chez lui. «Des gens criaient pour prévenir qu’il fallait appeler une ambulance. Elle est arrivée rapidement, 7 à 8 minutes plus tard», précise un autre voisin. Selon la première personne, «l’enfant était conscient. Il respirait et avait les yeux mi-clos. L’automobiliste était en état de choc.» D’après des gens sur place, il n’aurait pas porté de casque. Au sol, la police a délimité l’endroit de l’impact à la craie.

Le garçonnet a été transporté à l’Hôpital d’Aigle. Gravement blessé, il a ensuite été héliporté au CHUV. Selon un communiqué de police envoyé vendredi après-midi, son pronostic vital est engagé. La police a mesuré le taux de l’alcool du conducteur, âgé de 39 ans. Il indiquait 0,6 mg/l. Son permis de conduire a été confisqué en attendant la suite de l’enquête. La police a mandaté les autorités bellerines pour qu’un employé visionne les images des caméras installées sur place.

Le petit garçon est scolarisé en 2e HarmoS. «J’ai averti une doyenne vendredi matin», indique Patricia Ferrari, directrice des écoles de Bex. «Elle a accompagné la maîtresse et les enfants en classe. On les a informés de l’accident et ils ont pu s’exprimer. La psychologue scolaire est restée à disposition toute la journée. Je suis repassé dans la classe dans la journée». Durant la pause de midi «les enfants ont parlé de cet accident à table. Beaucoup connaissaient le petit garçon», dit encore une employée de l’unité d’accueil.

Ce drame pose encore la question de la sécurité près des écoles. «Ce n’est pas normal que dans ce périmètre la vitesse autorisée soit de 50 km/h, que la visibilité ne soit pas totale et qu’il n’y ait quasi pas de place de parking pour déposer les enfants», déclare une maman. Une pétition pourrait être lancée dans le voisinage.

Créé: 14.06.2019, 18h56

Articles en relation

Grave accident de la circulation

Vaud Un jeune homme a chuté d'un tracteur en pleine nuit à Bottens. Plus...

«Les freins de son camion ne répondaient plus»

Lausanne Le voisinage est catégorique: le camion qui a secoué une bâtisse de la rue de la Mercerie était à l’arrêt juste avant l’accident. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.