Escarmouche dans la campagne aiglonne

ElectionsL’Entente aiglonne et une partie de l’UDC voulaient un contrôle plus strict sur la procédure du vote anticipé. L’initiative est tombée à l’eau.

Le premier tour de la complémentaire à la Municipalité d'Aigle se déroulera dimanche.

Le premier tour de la complémentaire à la Municipalité d'Aigle se déroulera dimanche. Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un avatar est venu rythmer la courte campagne – deux semaines – de l’élection complémentaire à la Municipalité d’Aigle. L’Entente aiglonne (EA) voulait dans un premier temps que les enveloppes grises du vote anticipé – qui contiennent la carte électorale et l’enveloppe jaune qui recèle le vote – ne soient décachetées qu’en présence du bureau du Conseil communal. Une partie de l’UDC a adhéré à ce vœu. Or ce travail incombe en général à l’administration communale, dont certains employés sont assermentés pour le faire. La procédure veut que, par gain de temps, on ouvre ces enveloppes dans la semaine précédant le dépouillement.

«C’est une démarche positive qui nous animait, une précaution supplémentaire pour éviter tout risque. On sait qu’il y a eu des problèmes à ce sujet, notamment à Moutier», plaide Alain Moret, chef de groupe de l’EA, qui assure que la demande ne se voyait pas comme une défiance à l’égard du greffe ou du bureau du Conseil. En coulisses, l’initiative a froissé l’administration et fâché quelques élus. «C’est n’importe quoi, une chicanerie de plus de la part de ce groupe», dit un conseiller sous couvert d’anonymat.

Des tractations ont été menées en fin de semaine à l’initiative de la présidente socialiste du Conseil communal, Jeanne Girardin, pour tenter de dégager un consensus dans cette affaire et de contenter toutes les parties. La préfète du district d’Aigle a été prévenue. L’administration, de son côté, a proposé de laisser le bureau et des membres de chaque parti représenté au corps délibérant ouvrir seuls les enveloppes grises, les comptabiliser, les scanner et dresser les procès-verbaux. Par manque de temps ou de bras, cette option a été abandonnée.

«Tout est arrangé et revenu à la normale. Je n’en dirai pas plus», résume Jeanne Girardin. Finalement, un compromis s’est dessiné. Il a été décidé que la présidente du Conseil communal et trois employés du greffe procéderaient au contrôle de l’ensemble du vote anticipé.

Pour rappel, le premier tour a lieu ce dimanche. Cinq candidats sont en lice. Un second tour est hautement probable. (24 heures)

Créé: 11.01.2018, 17h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...