L’essor des loisirs aux Grangettes inquiète Pro Natura

NatureL’association de protection de la nature s’oppose à l’implantation d’un stand de paddles. Et demande au Canton un état des lieux des activités ludiques, en forte croissance dans la réserve naturelle.

PressionMichel Bongard, ici sur la plage du Camping, craint que les activités de loisirs, et notamment le paddle, ne débordent sur la roselière (à dr., à l’arrière-plan).

PressionMichel Bongard, ici sur la plage du Camping, craint que les activités de loisirs, et notamment le paddle, ne débordent sur la roselière (à dr., à l’arrière-plan). Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La pression des activités de loisirs sur ce site protégé augmente», explique Michel Bongard, secrétaire exécutif de Pro Natura. Aux Grangettes (Noville), l’association de protection de la nature conteste le renouvellement de la concession des plages du Camping et de l’Empereur, qui fait l’objet d’une consultation publique. Elle demande que tous les loisirs pratiqués dans le périmètre de la réserve naturelle, et même à proximité, comme le parapente, soient examinés et leur impact évalué.

Pro Natura s’érige contre la pratique du paddle sur ce site marécageux d’importance nationale, en s’opposant d’ores et déjà à l’implantation d’un container destiné à entreposer des planches et d’une rampe d’accès pour les navigateurs. «Nous estimons que l’acte de concession doit être accompagné d’une vision claire sur les activités ludiques qui peuvent être tolérées», poursuit Michel Bongard.

A ses yeux, la forte urbanisation et l’essor des loisirs resserrent leur étau autour de la réserve. La zone comprise entre la sortie de Villeneuve et Rennaz, en partie sur la commune de Noville, compte de nombreuses nouvelles constructions. Selon les projections, ce secteur devrait accueillir près de 1500 nouveaux habitants d’ici à 2020. Cela alors que la population villeneuvoise a déjà triplé en un demi-siècle et que celles de Noville et de Rennaz ont augmenté d’un tiers durant la dernière décennie. Globalement, l’expansion démographique sur la Riviera et dans le Chablais (Aigle-Monthey) a atteint les 20'000 nouveaux habitants ces quinze dernières années.

Un bassin de 150'000 habitants
C’est donc maintenant un bassin de population de 150'000 personnes qui se trouve à proximité immédiate des Grangettes. Conséquence: le site devient de plus en plus un espace de loisirs et de détente de proximité pour les habitants de la région. De plus, la mobilité est en progression dans toute la région. Si on compte actuellement 18'000 véhicules/jour (v/j) sur la route cantonale aux Fourches, cette charge devrait passer à 23 000 v/j en 2020, compte tenu des développements prévus. Sans prendre en compte les projets des transports publics.

Le projet soumis à la consultation prévoit aussi la délimitation de deux plans d’eau sur le Léman à l’usage exclusif des baigneurs et interdits à la navigation. Si Pro Natura estime que cette mesure peut renforcer les zones protégées, elle juge l’un d’eux – celui du camping – trop proche de la roselière voisine.

Une meilleures signalétique
Enfin, l’association considère que le balisage prévu pour les navigateurs pourrait encore être amélioré. «Il paraît aussi nécessaire de vérifier si la signalisation destinée aux baigneurs et aux promeneurs est suffisante pour indiquer les biotopes où il est interdit d’accéder pour des raisons de protection de la nature», ajoute Michel Bongard.

De son côté, Pierre-Alain Karlen, syndic de Noville, ne se démonte pas: «Nous sommes sereins. Pro Natura, auteur de la seule opposition au projet, donne dans le pur formalisme. Les deux plages, les deux seules qui subsistent désormais aux Grangettes, sont reconnues. Nous les avons délimitées et sécurisées selon les demandes du Canton. On ne veut tout de même pas mettre des barbelés pour empêcher les baigneurs d’aller dans la roselière. D’ailleurs, ils n’y vont jamais, car les feuilles de roseaux au sol sont coupantes. Quant au paddle, banni des deux zones de baignade projetées, c’est une activité reconnue par le Service de la navigation.»

Une séance de conciliation est prévue jeudi avec les représentants de Pro Natura, du Canton, de la réserve naturelle et de la Municipalité de Noville. (24 heures)

Créé: 12.07.2017, 06h51

La Grande Cariçaie mène campagne

L’Association de la Grande Cariçaie (AGC), chargée de la gestion des réserves naturelles vaudoises et fribourgeoises de la rive sud du lac de Neuchâtel, se bat également contre les perturbations engendrées par le paddle. «Magnifique, cette activité n’en provoque pas moins depuis deux ou trois ans des dérangements sur l’avifaune, constate Michel Baudraz, directeur. Cela alors que les navigateurs traditionnels respectent généralement les limites des zones protégées, marquées par des bouées jaunes, et que les cas d’infractions étaient rares jusqu’à l’arrivée du paddle.»

Dès lors, après la surveillance et la sensibilisation menées par la police du lac, l’association a lancé une campagne d’information, en plaçant dans un premier temps des panneaux sur les sites de location de paddles qui invitent les intéressés à ne pas naviguer dans les réserves naturelles. Et cette même information est diffusée actuellement sur les plages.

Pour le reste, l’AGC ne note pas de pression croissante notable d’autres activités de loisirs sur les zones protégées.

Articles en relation

Le stand up paddle, un sport facile mais dangereux

Plaisirs nautiques Les deux récents décès liés à la pratique de cette discipline poussent les professionnels à rappeler les règles de sécurité. Plus...

Des planches de paddle louées en juin à la plage d'Yverdon

Loisirs nautiques Cet été, quinze stand-up paddles seront disponibles à la plage. A terme, un centre nautique pourrait y voir le jour. Plus...

«Marcher» sur l’eau fait de plus en plus d’émules sur le lac Léman

Sport aquatique Les associations de stand up paddle, sport qui consiste à pagayer debout sur une planche, se multiplient. Reportage à Cully lors d'un des sorties de Sup Lavaux Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La question de la présence tessinoise réglée, celle de la place des femmes au Conseil fédéral va rapidement se poser. D'autant que trois vacances sont attendues d'ici 2019. Tour d'horizon des principales candidates.
(Image: Bénédicte) Plus...