L’État juge l’offre en soins suffisante dans le Chablais

PsychiatrieL’Exécutif a répondu à la députée Circé Fuchs qui l’a interpellé à la suite de la fermeture de l’hôpital de jour d’Aigle géré par la Fondation de Nant.

Feu l'hôpital de jour d'Aigle.

Feu l'hôpital de jour d'Aigle. Image: Image Fondation de Nant

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’annonce de la fermeture au 1er avril dernier de l’hôpital psychiatrique de jour d’Aigle, géré par la Fondation de Nant depuis 1993, a fait réagir la députée chablaisienne Circé Fuchs. L’élue bellerine de l’Alliance du Centre a interpellé le Conseil d’État dans la foulée.

Pour rappel, la Fondation de Nant assure l’ensemble des soins psychiatriques publics de l’Est vaudois. Sa direction a estimé que le centre du Grand-Chêne, qui accueillait quotidiennement quinze personnes exigeant un soutien psychologique, n’était plus adapté. Nant, dont le siège est à Corsier, a décidé de proposer à ceux qui le souhaitaient d’être pris en charge à Vevey. Selon nos informations, deux n’ont pas eu le choix, les autres ont refusé, d’autres se sont repliés sur un centre d’accueil temporaire (CAT) à Aigle. La fondation, qui assure le transport par bus pour les patients chablaisiens, assure que l’antenne veveysanne est beaucoup plus adaptée et dispense des soins personnalisés et beaucoup plus poussés.

Pas suffisant, pour la députée Fuchs qui, dans ses questions, demande si une antenne et une offre de soins psychiatriques seront maintenues dans le Chablais. Le Conseil d’État, qui n’avait pas été prévenu de la fermeture – pas plus que la Municipalité d’Aigle, du reste –, a répondu jeudi. Les autorités rappellent d’abord les notions de prise en charge du patient âgé, en particulier en psychiatrie: hôpital de jour, centre de jour, CAT.

Après avoir analysé la situation, le Conseil d’État estime qu’il n’y a pas assez de patients dans le Chablais pour y maintenir un hôpital de jour (au moins dix personnes). Par ailleurs, le Canton assure qu’une présence sera assurée à Aigle pour des consultations ambulatoires pour des patients de tous âges et rappelle qu’une équipe mobile en soins psychiatriques dessert l’ensemble du Chablais. Enfin, dans sa réponse, le Conseil d’État informe que le CAT d’Aigle spécialisé en psychiatrie gériatrique sera déplacé du Grand-Chêne à la rue de Bourg l’an prochain.

L’hôpital de jour, tel que le regrettent des patients chablaisiens âgés et qui leur permettait de passer quelques heures ensemble à préparer le repas ou à jouer, se soutenir, semble définitivement enterré.

Créé: 30.08.2019, 19h51

Articles en relation

L’hôpital de jour d’Aigle est bel et bien enterré

Fondation de Nant Depuis lundi, les patients chablaisiens âgés doivent se rendre au Centre thérapeutique de Vevey... ou pas. Plus...

Nant ferme son hôpital de jour aiglon

Psychiatrie La quinzaine de Chablaisiens âgés qui fréquentent le centre du Grand-Chêne devra se rendre à Vevey à partir du 1er avril. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...