Passer au contenu principal

L’exécutif de La Tour-de-Peilz accusé de mettre les pieds au mur

L’élu Gilbert Vernez reproche à la Municipalité de dresser un nouvel obstacle à la réalisation du chemin piétonnier au bord du lac, pourtant plébiscité par les urnes.

PATRICK MARTIN - A

«En mettant bien en évidence tous les critères défavorables à l’initiative, la Municipalité dans sa majorité ne veut pas appliquer la volonté populaire. Régulièrement, j’entends des Boélands me dire qu’ils ne sont pas dupes de cette situation.» Le conseiller communal socialiste Gilbert Vernez n’est pas du tout satisfait de la réponse apportée par la municipale Nicole Rimella. Il avait demandé pourquoi l’exécutif avait autorisé la construction d’un ponton et d’un lift à bateau pour une propriété du bord du lac, sur le tracé où un chemin piétonnier est prévu. Pour mémoire, ce dernier a été plébiscité en votation populaire par 55% des votants en novembre 2010.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.