Passer au contenu principal

«Il ne faut pas que les Suisses traitent les Gitans comme des chiens»

Les gens du voyage qui occupent la place d’accueil de Rennaz, dans le Chablais, réagissent aux événements de l’été.

L’aire chablaisienne, mardi en fin de journée. Plusieurs familles venues de France sont installées là depuis deux mois.
L’aire chablaisienne, mardi en fin de journée. Plusieurs familles venues de France sont installées là depuis deux mois.
Marius Affolter

L’après-midi touche à sa fin, le ciel se couvre sur le Haut-Lac, l’orage menace. Et dans les caravanes des gens du voyage stationnées sur l’aire d’accueil de Rennaz, la colère gronde.

«Vous êtes journaliste? Attention à ce que vous allez écrire. On a vu beaucoup d’articles qui racontaient n’importe quoi sur nous», avertit un solide gaillard aux cheveux frisés à l’entrée du camp. Installée à quelques mètres de l’autoroute A9, l’aire de Rennaz accueille actuellement une vingtaine de caravanes, immatriculées en France.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.