Il n’y aura pas de fête du 31 sur la place du Marché

VeveyFaute d’appui de la Ville et des commerçants, les deux principaux contributeurs jettent l’éponge. Malaise. Le feu d’artifice est lui maintenu.

Le feu d'artifice aura bien lieu sur la place du Marché, mais les animations passent à l'as.

Le feu d'artifice aura bien lieu sur la place du Marché, mais les animations passent à l'as. Image: Olivier Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au moment de passer le cap de l’an nouveau, il n’y aura ni tente géante, ni animations, encore moins d’offre de restauration ou d’ambiance musicale sur la place du Marché de Vevey. L’offre du 31 décembre, qui a fait de la place un lieu réputé pour le compte à rebours de minuit, passe ainsi à la trappe. Exit aussi la soirée DJ à la salle Del Castillo, qui prolongeait la fête jusqu’au petit matin.

«C’est malheureux, mais si tout le monde ne tire pas à la même corde, cela devient compliqué»

La raison est d’ordre financier. Faute de soutien de la Ville et des associations de commerçants, les deux principaux contributeurs – Léguriviera et la jardinerie Brönnimann – ont décidé de jeter l’éponge. «Rentabiliser un événement qui attire plus de 10 000 personnes est un gros risque financier, notamment en raison des aléas météorologiques, explique David Lizzola, patron de Léguriviera. L’an dernier, nous ne sommes pas rentrés dans nos frais. Dès lors, nous avons demandé une garantie de déficit de 50 000 francs à la Ville, ce qui nous a été refusé. Qui plus est, la Société industrielle et commerciale de Vevey (SIC) et l’Association des commerçants (ACV) ne contribuent pas. Nous avons donc annulé. C’est malheureux, mais si tout le monde ne tire pas à la même corde, cela devient compliqué.»

Avec un programme sur trois jours, une grande tente en dur chauffée et une offre pour les papilles, l’entrepreneur voyait pourtant les choses en grand. «Il le fallait, nous aurions dû tout rentabiliser en quelques heures», justifie David Lizzola. La facture finale a fait bondir Étienne Rivier, municipal des Finances: «Nous sommes arrivés à des sommes très importantes (ndlr: 150 000 francs) et la Municipalité n’a pas souhaité prendre le risque de devoir couvrir un déficit conséquent.»

Volée de critiques

Étienne Rivier se dit néanmoins «très à l’aise» avec cette décision. D’une part, le feu d’artifice sera maintenu, argumente-t-il. La facture de 20 000 fr. se partagera comme de coutume entre la Ville et le droguiste Alain Jaquet. D’autre part, la Ville a mis des moyens dans les décorations lumineuses ailleurs en ville. Enfin, l’offre est suffisante à son sens: «Les Veveysans peuvent festoyer au Village de Noël de la place Scanavin ou autour des magnifiques arches lumineuses sur les quais (notre édition de mardi).» À noter que Léguriviera et la jardinerie Brönnimann financent le Village et contribuent aux arches, nées d’une idée de Jay Gauer, directeur de l’Hôtel des Trois Couronnes, en collaboration avec le bar KJU.

Le municipal n’en regrette pas moins l’annulation du programme de la place du Marché. «J’espère d’ailleurs que cela amènera la SIC et l’ACV, qui ont retiré leur participation, à revoir leur position. À elles aussi d’assumer leur part.» Yvan Leupin, président de la SIC, retourne la critique à l’expéditeur: «Les privés se sont substitués suffisamment souvent à la Commune, lance-t-il. Nos moyens sont limités et nous les avons concentrés sur d’autres actions. On ne peut pas systématiquement pallier les manquements des collectivités publiques. À la Commune de jouer!» La question s’invitera-t-elle dès ce jeudi soir au Conseil communal? Étienne Rivier y défendra en effet son budget 2018 de Vevey. (24 heures)

Créé: 07.12.2017, 07h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...