Passer au contenu principal

La Fête des Vignerons n’a pas souri à tous les hôteliers

Les professionnels espéraient faire un carton grâce à l’événement. Certains espoirs ont été douchés.

Yvette Thüring, directrice du Mirador Resort & Spa au Mont-Pélerin: «Nous avons très bien travaillé en juillet. Idem pour nos bars et restaurants. Mais il y a eu moins de nuitées en août, surtout en semaine, par rapport à ce que nous avions budgété.»
Yvette Thüring, directrice du Mirador Resort & Spa au Mont-Pélerin: «Nous avons très bien travaillé en juillet. Idem pour nos bars et restaurants. Mais il y a eu moins de nuitées en août, surtout en semaine, par rapport à ce que nous avions budgété.»
Archives - Chantal Dervey

Les hôteliers de Vevey et environs attendaient depuis belle lurette la Fête des Vignerons, quasi certains de faire de bonnes affaires. «On nous avait assuré que ce serait une année record. D’autant plus que l’on évoquait la venue d’un million de personnes et que 355'000 billets avaient trouvé preneur», déclare en préambule Michael Smithuis, directeur du Montreux-Palace. Pour le cinq-étoiles en tout cas, ces prévisions ne se sont pas vérifiées. «Quand bien même nous avons conservé nos prix de haute saison sans majoration particulière, nous avons enregistré peu de retombées en termes de nuitées. Idem pour la restauration. On fait néanmoins une bonne année, avec un été très correct.» Michael Smithuis explique notamment les faibles retombées pour son établissement par «l’organisation sans faille de la Fête», notamment pour ce qui est du nombre et de la fréquence des transports publics, ce qui a permis au public, surtout suisse alémanique, de rentrer le soir même.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.