Passer au contenu principal

Les feux sont au vert entre la gare et Entre-deux-Villes

Chroniquement en panne, la signalisation lumineuse sera remplacée. Entre le Jenisch et La Tour-de-Peilz, les trois pistes seront ramenées à deux et une bande cyclable est prévue.

Les feux de la RC 780 sont obsolètes et seront changés. Entre le musée Jenisch (photo) et Entre-deux-Villes, les trois pistes seront ramenées à deux, soit une dans chaque sens.
Les feux de la RC 780 sont obsolètes et seront changés. Entre le musée Jenisch (photo) et Entre-deux-Villes, les trois pistes seront ramenées à deux, soit une dans chaque sens.
Florian Cella

Quelques gouttes de pluie ont parfois suffi à mettre en crise le réseau obsolète de feux lumineux du tronçon gare - Entre-deux-Villes sur la route cantonale 780. À la rue du Clos notamment, on ne compte plus le nombre de fois où la signalisation s’est soit éteinte, soit limitée à des feux jaunes clignotants. Avec les risques que cela comporte, notamment pour les élèves des collèges du quartier appelés à traverser.

La situation doit changer d’ici à la fin de l’année. Le Conseil communal a voté jeudi soir un crédit de 3 millions, dont le tiers servira à remplacer les sémaphores. Cette solution a finalement été préférée aux giratoires pourtant prévus par le Plan de mobilité et d’urbanisme intégré. «Les feux modernes sont très performants, justifie le municipal Jérôme Christen, et des giratoires auraient constitué des obstacles pour les piétons et les cyclistes.»

Le reste de la somme débloquée servira à des aménagements routiers, dont de nouvelles traversées piétonnes et de l’éclairage public. Les trois pistes sur le tronçon Musée Jenisch - Entre-deux-Villes seront ramenées à deux, ce qui permettra un élargissement de certains trottoirs et la mise en place d’une bande cyclable.

Entre le Jenisch et la gare, les trois voies devront au contraire «impérativement» être maintenues pour éviter les engorgements de trafic au moment d’arriver sur le rond-point de la gare. Ainsi en a décidé le Canton. Les cyclistes arrivant de l’est à destination de la gare termineront donc par la rue des Communaux.

À noter que certains élus (l’UDC Werner Riesen en tête) ont proposé de privilégier d’autres rues pour la bande cyclable (les rues d’Italie et du Simplon), mais sans trouver de majorité.

Les travaux débuteront en septembre pour se terminer au printemps 2019.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.