Passer au contenu principal

Le FIFAD reçoit l’appui des élus mais devra revoir sa copie architecturale

La Commune participera à hauteur de 250 000 fr. à la construction d’une halle. Mais son apparence déplaît.

Le Conseil communal a chargé sa Municipalité de donner un toit au Festival du film alpin, qui doit fêter son 50e anniversaire l'an prochain.
Le Conseil communal a chargé sa Municipalité de donner un toit au Festival du film alpin, qui doit fêter son 50e anniversaire l'an prochain.
DR - Christophe Raccat

Les Ormonans ne veulent pas voir le Festival du film alpin des Diablerets (FIFAD) partir vers d’autres sommets. Les élus l’ont fait savoir jeudi en débloquant un crédit de 250 000 francs. Cette somme permettra aux organisateurs de l’événement – qui fêtera son 50e anniversaire en 2019 – de boucler le financement d’un nouveau couvert en bois devisé à 1,6 million de francs, prévu à proximité de la Maison des Congrès Claude Nicollier. Ils devraient également pouvoir compter sur un soutien cantonal.

Avec plus de 20 000 spectateurs annuels, «le FIFAD est un élément central dans la vie événementielle de la station. Nous savons qu’il est courtisé par d’autres destinations, a averti Philippe Bonzon, membre de la commission chargée d’étudier cette demande de crédit. La construction de ce couvert pérennisera sa présence, profitera à toutes nos manifestations et permettra d’en créer d’autres.» Acquis à cette cause, le Conseil communal n’a pas sourcillé au moment de mettre la main à la poche.

L’objet a pourtant engendré un débat-fleuve. En cause, l’architecture de ce couvert, plus précisément l’orientation du pignon de son toit. Plans à l’appui, Alexandre Borghi a plaidé pour qu’un nouveau projet «s’intégrant plus discrètement et harmonieusement avec notre Maison des Congrès» soit mis en consultation. Il n’est pas seul: la mise à l’enquête de la halle, finie depuis une semaine, a soulevé dix oppositions, portant surtout sur l’esthétique.

Président du FIFAD, Olivier Français confirme: une rencontre avec des opposants a eu lieu dimanche et «une autre avec l’architecte qui a construit la Maison des Congrès est prévue lundi». Les délais sont serrés pour une 2e mise à l’enquête: «C’est la Municipalité qui porte ce projet qui profitera au FIFAD mais aussi à toutes les sociétés locales. Il reste un petit mois pour trouver la solution.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.