Un flou juridique dissuade les élus de couper les vivres à Girardin

VeveyPrudence ou frilosité? Le Conseil communal n’a pas jugé urgent de trancher la question de la suspension du salaire de l’élu.

Lionel Girardin continuera de recevoir son salaire de Municipal (8800 fr. pour un 60%), en partie payé par la Ville de Vevey. Le Conseil communal a jugé qu'il n'avait pas les éléments suffisants pour décider de suspendre cette rémunération à ce stade.

Lionel Girardin continuera de recevoir son salaire de Municipal (8800 fr. pour un 60%), en partie payé par la Ville de Vevey. Le Conseil communal a jugé qu'il n'avait pas les éléments suffisants pour décider de suspendre cette rémunération à ce stade. Image: LAURENT CROTTET

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La saga sur la rémunération du municipal veveysan Lionel Girardin, en arrêt maladie et suspendu depuis juin puisque sous le coup d’une enquête pénale, a pris des allures de casse-tête ces derniers jours, jusqu’à ce jeudi lors du Conseil communal. Il y a d’abord eu un préavis municipal dans lequel l’Exécutif préconise de geler la rémunération de l’élu. Le préavis est retiré en cours de semaine pour cause de rapports de commission tardifs – provoquant le courroux des partis Décroissance-Alternatives et Vevey Libre – puis remis à l’ordre du jour à la dernière minute. Ce n’est pas tout: l’e-mail d’information sur le sujet n’a pas été envoyé mercredi à tous les élus – dont le nouveau président du Conseil, Martino Rizzello. La faute à un système informatique déficient ce jour-là, a expliqué la syndique Elina Leimgruber, faisant froncer quelques sourcils.

Le déroulé des faits prête à sourire, mais il dénote surtout d’une procédure qui avance dans l’urgence et la confusion. L’urgence, justement, c’était le thème majeur ce jeudi: fallait-il précipiter ce même soir la décision sur la suspension du salaire de Lionel Girardin (8800 francs pour un 60%), en partie pris en charge par Vevey, le reliquat étant garanti par l’assurance perte de gain?

«Risque financier»

Au vu du «grand flou juridique» et du «risque financier» lié à une éventuelle procédure en justice, une courte majorité (39 voix contre, 31 pour et trois abstentions) a décidé de ne rien faire avant d’obtenir des compléments d’information, dont un éventuel avis de droit.

L’analyse de Corinne Monnard Séchaud, avocate de la Commune, a pesé dans la décision: elle estime «importante» la prise de risque sur le front judiciaire en cas de suspension du salaire. À son sens, la loi sur les communes, qui règle la problématique de la suspension d’un membre de l’Exécutif, est mal rédigée – point sur lequel tout le monde s’accorde.

Pour Alain Gonthier de Décroissance-Alternatives, la décision du Conseil n’en relève pas moins du «scandale»: «On procrastine, alors qu’il y a une urgence politique vis-à-vis des Veveysans qui ne comprennent pas qu’on continue de payer un élu qui ne fait rien depuis avril. Des semaines vont passer avant que la commission ne se décide. D’ici-là, le salaire de M. Girardin tombera chaque mois!»

Pour Isabel Jerbia (PS), «la Commission des finances n’a pas travaillé en ayant les éléments dont elle aurait dû avoir connaissance pour se prononcer. Nous devons laisser nos griefs politiques de côté. L’urgence est de réclamer ces informations et d’éviter, d’une part, un manque à gagner à la Ville et, d’autre part, de mettre en péril la famille de M. Girardin.» «Il n’y a pas de base légale aujourd’hui et il n’y en aura pas plus dans deux ou trois mois, rétorque Bastien Schobinger (UDC). Quitte à voter sur rien, autant voter maintenant!»

Son collègue de parti Werner Riesen est d’un autre avis: «Il convient de peser les risques financiers, les conséquences pouvant être lourdes. Veut-on prendre ce risque?» «Ces risques sont exagérément gonflés, attaque Alain Gonthier, dans le but de faire peur à la commission qui a statué. Au final, l’«association des amis de M. Girardin» a réussi son coup.»

«Une décision réfléchie»

Pour Ludovic Tirelli, avocat du municipal suspendu – et annoncé démissionnaire du Conseil communal à cette même séance en raison d’un déménagement dans une autre commune –, salue au contraire une décision «réfléchie et clairvoyante»: «Le Conseil n’a pas cédé à l’aveuglement fanatique de l’urgence et rappelle par ce vote qu’il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.» (24 heures)

Créé: 14.09.2018, 19h31

Des «fuites d’information» qui agacent

«Les fuites de ces derniers jours sont inadmissibles et je me réserve le droit de déposer une plainte pénale!» Christoph Ming (PLR) y est allé de son coup de sang jeudi soir. L’élu a beau savoir depuis longtemps que Vevey est coutumière des échanges et débats enflammés sur les réseaux sociaux, il n’a pas goûté que certains échanges internes à des commissions ou à la Municipalité soient étalés sur Facebook et dans la presse – notamment le communiqué de Vevey Libre annonçant le retrait du préavis à la suite du vote de lundi en séance de l’Exécutif –, et ce, avant même que les conseillers communaux soient avisés. Joint ce vendredi, le patron évoque avant tout «une boutade»… non sans une seconde d’hésitation. «Le dossier est déjà assez sensible comme ça sans provoquer de l’animosité inutile.» De nombreux élus de tout bord ont fait part du même malaise, dont Patrick Bertschy (PLR): «Un article de notre règlement communal est clair là-dessus, nous sommes tenus à un certain secret de fonction et souci de confidentialité, je trouve honteux de ne pas respecter ce serment.» L’élu appelle d’ailleurs de ses vœux un règlement communal sur la communication afin de «clarifier ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas».

Articles en relation

Faut-il suspendre le salaire de Girardin? L’Exécutif se rétracte

Vevey La Municipalité retire sa proposition sur laquelle devait voter le Conseil. Des élus tenteront tout de même de faire cesser ce paiement. Plus...

Le salaire de Girardin sera-t-il suspendu?

Vevey Les élus trancheront la question de sa rétribution. D'ici-là, le tribunal a refusé que le municipal revienne siéger tout de suite. Plus...

Sur Insta, Lionel Girardin donne de ses nouvelles

Politique Le municipal PS, en arrêt depuis quatre mois, a révélé qu’il écrit ses Mémoires. Et se balade avec ses Playmobil. Plus...

L'affaire Girardin égratigne la Municipalité et des chefs de Service

Vevey La Commission de gestion a relevé une série de dysfonctionnements. Plus...

Huis clos au Conseil pour parler de l’affaire Girardin?

Vevey Les caméras pourraient être coupées et la presse expulsée quand sera discuté le rapport de gestion jeudi. Très rare. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...