Le foehn propulse des bâches sur les lignes électriques

IntempériesSwissgrid a dû intervenir à Yvorne pour déloger des toiles agricoles prises dans ses lignes et écarter tout risque de court-circuit.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le foehn a décoiffé le Chablais depuis lundi. Dans la région, des rafales atteignant 87 km/h ont été enregistrées mardi. Assez pour envoyer dans les airs des bâches servant à protéger les cultures maraîchères. Celles-ci se sont envolées haut, allant jusqu’à se prendre dans les lignes électriques à très haute tension de Swiss­grid, pourtant installées sur des pylônes d’une trentaine de mètres.

«La police cantonale nous a avertis dans la nuit de mardi à mercredi de la présence de bâches à la hauteur d’Yvorne, confirme Cécile Jost, responsable d’installations chez Swissgrid. Nous avons pu rapidement mettre hors tension deux lignes pour prévenir tout risque de court-circuit, au cas où une bâche se serait entortillée autour de deux fils.» Mercredi, l’entreprise propriétaire du réseau est intervenue pour déloger les toiles. Mais les ouvriers ont été interrompus par la pluie en milieu d’après-midi. «Nous ne pouvons pas travailler avec des nacelles en raison du risque lié à la foudre. Mais tout danger est écarté puisque les ouvriers ont réussi à ôter tous les morceaux de toile de la ligne. Les derniers travaux sur les arbres environnants se dérouleront dès que la pluie aura cessé», précise Cécile Jost. Cette dernière confirme le côté exceptionnel de l’événement: «Mes collègues qui gèrent des réseaux au niveau de tension moins élevé doivent parfois intervenir: les hauteurs des pylônes sont plus faibles.»

La spécialiste de Swissgrid indique que la mise hors tension préventive des deux lignes n’a occasionné aucune coupure de courant dans la région. (24 heures)

Créé: 04.04.2018, 18h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Faut-il des espaces pour allaiter en ville?, paru le 26 avril 2018
(Image: Bénédicte) Plus...