Passer au contenu principal

La gare de Villeneuve aura enfin droit à sa mue

La modernisation de la halte CFF démarre cet été. Des citoyens regrettent que l’accès aux quais ne soit pas amélioré avant 2021.

Le guichet CFF de Villeneuve est fermé depuis 2017. À l'époque, des pétitionnaires avaient alerté les CFF sur l'urgence de mettre la gare aux normes.
Le guichet CFF de Villeneuve est fermé depuis 2017. À l'époque, des pétitionnaires avaient alerté les CFF sur l'urgence de mettre la gare aux normes.
Odile Meylan - A

Alors que les CFF poursuivent la modernisation de leurs gares dans tout le pays, l’entreprise se penche cet été sur le cas de Villeneuve. Il était temps. Vétuste, cette halte pose d’importants problèmes d’accès: le quai central ne peut être atteint que par un escalier.

Le comité pétitionnaire qui militait en 2017 contre la fermeture du guichet villeneuvois n’avait pas manqué d’alerter l’entreprise ferroviaire à ce sujet. Les élus locaux l’ont également questionnée à plusieurs reprises sur ses desseins concernant la réfection de cette gare. «Il a fallu insister, confirme la syndique, Corinne Ingold. Nous sommes ravis que le chantier démarre, même si nous continuons à nous interroger: avec l’ouverture de l’Hôpital Riviera-Chablais à Rennaz (ndlr: repoussée, désormais promise pour l’automne prochain), pourquoi ne pas avoir accordé une priorité plus grande à la gare de Villeneuve, principal accès ferroviaire au site?»

Voir le contenu

La carte de la modernisations des gares CFF.

Une première phase de travaux sera menée entre août et décembre. Au programme, le prolongement du quai 1. Le quai central sera également adapté provisoirement. «Ces modifications permettront la desserte horaire de Villeneuve par des RegioExpress», précise Frédéric Revaz, porte-parole des CFF.

Vendredi, le transporteur a par ailleurs mis à l’enquête les plans de la seconde étape du chantier. Les quais seront rehaussés et un quai central de 320 mètres de long construit. Pour l’atteindre, deux nouveaux accès (rampe et escaliers) depuis le passage sous-voie sont prévus. «Ces aménagements permettront d’accéder aux trains de plain-pied, en particulier pour les personnes à mobilité réduite ou les familles avec poussettes», relèvent les CFF. Le coût de l’ensemble des travaux s’élève à 20,5 millions. Le début de cette deuxième phase est prévu fin 2020. C’est principalement ce qui fâche une frange de la population locale, qui promet de le faire savoir mardi soir à l’occasion d’une séance d’information publique. «Avec l’ouverture du futur hôpital, la gare de Villeneuve deviendra un lieu de passage important. Or aucune solution provisoire n’est proposée pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder au quai central», souligne Marie Rampazzo, l’une des cheffes de file des pétitionnaires en 2017. Du côté des CFF, on rassure. «En tout temps, l’accès aux trains sera garanti durant les travaux. Le phasage précis n’est pas encore arrêté, mais nous avons l’habitude de ce genre de chantier et nous mettons toujours en place des cheminements qui permettent à nos clients d’accéder aux trains sans problème», annonce Frédéric Revaz.

Les CFF ont jusqu’à 2023 pour mettre leurs gares en conformité avec la loi sur l’égalité pour les handicapés. À ce jour, 58% des 747 haltes concernées ont été modernisées. Les CFF estiment que 123 gares ne pourront pas être remises à neuf dans le délai imparti. Dans le Chablais vaudois, seules les gares de Villeneuve et de Bex doivent encore être transformées. Elles devraient l’être à partir de 2021, selon les prévisions de l’entreprise.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.