La géothermie attend encore un peu à Lavey

VaudLa Municipalité veut investir 369'000 francs dans la société qui construira la future centrale électrique. Prévu l’an prochain, le forage ne démarrera qu’en 2021.

La société AGEPPE veut aller puiser de l'eau à 110° à plus de 2000 m sous le sol de Lavey-les-Bains et Saint-Maurice.

La société AGEPPE veut aller puiser de l'eau à 110° à plus de 2000 m sous le sol de Lavey-les-Bains et Saint-Maurice. Image: AGEPP - Regis Colombo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il faudra encore patienter quelques mois de plus pour que le sous-sol de Lavey révèle son potentiel. Initialement annoncé pour le printemps 2020, le forage qui vise à puiser à 2300 m de profondeur l’eau chaude nécessaire à la production de 4,2 millions de kWh par an démarrera un an plus tard. «Ce nouveau calendrier nous permet de coordonner ce chantier avec celui que nous menons parallèlement à Vinzel, explique Jean-François Pilet, directeur d’AGEPP SA (Alpine Geothermal Power Production). Nous pourrons ainsi réaliser d’importantes économies d’échelle.»

Les deux dossiers ont désormais franchi le cap de la mise à l’enquête. Devisée à 26,5 millions de francs, la centrale qui sortira de terre dans le Chablais doit produire l’équivalent de la consommation électrique de 900 ménages.

Dans l’immédiat, la Commune de Lavey-Morcles entend confirmer son soutien à cette source d’énergie renouvelable. Si son Conseil communal l’accepte à la fin du mois, la Municipalité entrera à l’actionnariat d’AGEPP. Elle souhaite engager 108'500 francs dans la société à titre de capital-actions, auxquels s’ajouteront 260'400 francs sous la forme d’un prêt d’actionnaire.

Un investissement de 369'000 francs

Au total, ce sont donc près de 369'000 francs que la Commune investira dans la géothermie. Moins que les 500'000 initialement envisagés: «Cette diminution s’explique par une augmentation des subsides accordés par l’Office fédéral de l’énergie au projet, explique le syndic, Yvan Ponnaz. Notre part au capital d’AGEPP reste inchangée.» Soit 2,17% des 17 millions de francs qui constituent l’entité. La société SI-REN, détenue par la Ville de Lausanne, EOS et Holdigaz en seront les actionnaires principaux avec plus de 60% de parts.

L’édile rocan est convaincu de la pertinence du projet de forage de géothermie profonde. «Il s’agit d’une énergie propre et renouvelable. De plus, on sait que notre sous-sol contient de l’eau chaude (ndlr: cet aquifère alimente également les Bains de Lavey ). Ce forage sera porteur d’enseignements pour d’autres projets en gestation.» Le Canton espère voir émerger une vingtaine de centrales géothermiques sur son territoire d’ici à 2050.

Créé: 12.09.2019, 10h35

Articles en relation

La géothermie franchit un cap décisif à Lavey

Énergie Plus rien ne s’oppose à l’exploration du sous-sol chablaisien, en vue de la production d’électricité. Plus...

Premiers pas encourageants pour la géothermie à Lavey

Energie Les premiers résultats des études techniques semblent satisfaire les investisseurs, annoncent les auteurs du projet de géothermie Plus...

Le projet de géothermie de Lavey tient son chef

Energie La direction technique a été confiée à deux entreprises: Daniel Willi et CSD Ingénieurs. Elles ont quatre mois pour lever les dernières incertitudes. Plus...

Les chaudes promesses du sous-sol vaudois

Energie Le cadastre rendu public par l’État révèle le potentiel de la géothermie profonde: elle pourrait combler une bonne partie des besoins thermiques de 43 communes du Plateau. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...