Le grand public va-t-il s’approprier La Villa Le Lac?

PatrimoineL’inscription à l’Unesco aurait déclenché une «fierté» des populations qui possèdent sur leur territoire un site Le Corbusier. Il pourrait en être de même à Corseaux.

Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour la toute première fois, l’Assemblée générale de l’Association des sites Le Corbusier (ASLC) se tenait à Corseaux, ce lundi. L’occasion de faire le point sur l’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco de 17 réalisations du génial architecte, réparties sur sept pays, dont la Villa Le Lac pour le canton de Vaud.

Le classement, en juillet 2016, a-t-il boosté les fréquentations? Hormis un bref «effet Unesco» sur le deuxième semestre 2016, pas d’impact en 2017, selon plusieurs responsables. «À Paris, à la Maison La Roche, nous recevons des spécialistes, mais c’est dommage de ne pas accueillir davantage le grand public», regrette Bénédicte Gandini, architecte à la Fondation Le Corbusier.

«La population locale ressent désormais un intérêt – et même une fierté – envers un bâtiment qu’elle considérait comme réservé aux experts»

Toutefois, une porte serait en passe de s’ouvrir. Comme à la mythique Villa Savoye: «Elle est déjà très connue des passionnés d’architecture moderne, qui faisaient un crochet depuis Paris pour Poissy, raconte Florence Xolin, adjointe au maire déléguée au patrimoine. Mais depuis l’inscription, nous constatons une appropriation par la population locale: elle ressent désormais un intérêt – et même une fierté – envers un bâtiment qu’elle considérait comme réservé aux experts.»

Même son de cloche à Pessac: «Après avoir entendu autour d’eux qu’ils avaient de la chance que la Cité Frugès soit inscrite à l’Unesco, des Pessacais viennent la visiter et s’y intéressent, constate Cyril Zozor, gestionnaire du site. Ils portent un nouveau regard sur une réalisation qui a été tellement décriée dès sa construction, parce que cette modernité dérangeait les autorités locales.»

«Partout où Le Corbusier a construit, il y a eu des polémiques»
«Partout où Le Corbusier a construit, il y a eu des polémiques, embraie Benoît Cornu, président de l’ASLC et adjoint du maire de Ronchamp, où est érigée la fameuse chapelle Notre-Dame-du-Haut. Chez nous encore plus qu’ailleurs, puisque la séparation entre le haut et le bas du village, et l’aspect religieux, ont créé des dissensions supplémentaires. Malgré cette fierté nouvelle des habitants suite à l’inscription à l’Unesco, nous – élus – devons travailler tous les jours pour amener le public (et les élèves en particulier) à la découvrir.»

Cette médiation est nécessaire pour comprendre l’œuvre: «Lorsque l’on commence à leur expliquer, les gens restent trois heures! constate Patrick Moser, conservateur de la Villa Le Lac. C’est ainsi qu’ils pourront se l’approprier. Comme les 16 autres sites, elle est Patrimoine mondial de l’humanité, donc elle leur appartient! Longtemps elle a été considérée comme réservée à une élite, mais je sais que nous avons passé le pic, et que nous sommes désormais du bon côté de la montagne.» (24 heures)

Créé: 05.02.2018, 19h23

Articles en relation

Balade chromatique dans la Villa Le Lac Le Corbusier, à Corseaux

Exposition Les toiles d’Adrien Couvrat font vivre au spectateur une expérience d’ubiquité. Un clin d’œil au génial architecte, qui jouait sur l’abolition de la limite entre l’intérieur et l’extérieur. Plus...

Un candélabre fait de l'ombre à la Villa Le Lac Le Corbusier

Patrimoine Un lampadaire a été placé devant la petite maison, Patrimoine mondial de l’Unesco. Un acte illégal, mais dont la rectification traîne en longueur, malgré l’intervention de la Confédération Plus...

La Villa Le Lac sera enfin débarrassée de sa verrue

Corseaux Un candélabre gâche la vue sur l’œuvre de Le Corbusier. Grâce à la venue d’experts internationaux, il sera enfin démonté Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...