Grosse bataille autour de la petite gare de Clies

Vevey-BlonayDans l’attente d’une décision de justice, des riverains opposés à la fermeture du quai chargent l’exploitant, MVR.

La gare de Clies, fermée en juillet 2019 par MVR, sert désormais de point de croisement. Certains riverains se battent pour sa réouverture et sa mise aux normes. Le Tribunal administratif fédéral en décidera ces prochains mois.

La gare de Clies, fermée en juillet 2019 par MVR, sert désormais de point de croisement. Certains riverains se battent pour sa réouverture et sa mise aux normes. Le Tribunal administratif fédéral en décidera ces prochains mois. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le destin de la gare de Clies, sur la ligne Vevey-Les Pléiades, reste suspendu à une décision du Tribunal administratif fédéral de Saint-Gall (TAF), de même que la construction d’une nouvelle gare «Vevey-Vignerons» quelques centaines de mètres plus bas. Mais les recourants, des usagers et riverains opposés à sa fermeture, survenue en juin 2019, n’en ont cure et maintiennent la pression sur Transports Montreux-Vevey-Riviera (MVR), l’exploitant de la ligne. À leurs yeux, les arguments de la compagnie pour transformer la petite gare en point de croisement sans halte pour les usagers – dont de nombreux écoliers – ne tiennent toujours pas la route. Et encore moins depuis l’entrée en vigueur de l’horaire 2020 en décembre.

En effet, pour MVR, pouvoir croiser à Clies a toujours été présenté comme une nécessité afin d’assurer la cadence au quart d’heure entrée en vigueur en juillet dernier, peu avant la Fête des Vignerons. Or, sur la cinquantaine de trains quotidiens, seuls deux y croisent. «Deux trains alibis, lance Benoît Olsommer, recourant et l’un des 144 signataires de l’opposition collective déposée lors de la mise à l’enquête fin 2017. Cet horaire montre par a plus b que la cadence au quart d’heure ne dépend pas du tout d’un croisement à cet endroit.»

Un point de croisement «indispensable»

Jérôme Gachet admet que la chose peut surprendre, mais pour le porte-parole de MVR, le point de croisement reste «indispensable» pour stabiliser l’horaire en cas de retard, s’adapter à celui des CFF et en cas de trains supplémentaires. «Un exemple, ajoute-t-il, qui arrive régulièrement: mardi dernier, en raison d’un problème de ligne de contact entre Saint-Légier et Blonay, le trafic ferroviaire a été interrompu entre 6h et 12h30. Durant cette période, pratiquement tous les trains ont croisé à Clies.»

Alain Salanon, lui aussi recourant, se plaît toutefois à ajouter un fait piquant: «Hormis les deux trains du soir qui croisent à Clies, le nouvel horaire est à la minute près celui que nous avions élaboré pour faire valoir nos arguments en octobre 2018! On nous avait alors rétorqué que nous n’étions pas ingénieurs.»

Non-conformité et dangerosité

Jérôme Gachet ne conteste pas, mais ajoute: «L’horaire proposé par les recourants fonctionne peut-être en 2020, mais peut-être pas en 2021 ou en 2022. Une ligne doit donc compter suffisamment de points de croisement pour répondre à chaque cas de figure, en particulier pour s’adapter aux horaires des CFF. De toute manière, la gare de Clies devait être fermée en raison de sa non-conformité aux normes de la LHand (ndlr: sur l’accessibilité aux gens à mobilité réduite) et de sa dangerosité.»

Les opposants n’ont jamais contesté l’aspect sécuritaire. «Mais étant donné que la cadence au quart d’heure ne dépend pas de Clies, on peut imaginer d’utiliser la voie sud pour élargir le quai et mettre la gare aux normes, rétorque Benoît Olsommer. Il en résulterait une économie substantielle par rapport à la création d’une nouvelle halte.» Pour rappel, le projet de modernisation de la ligne – suppression de deux gares, création de Vevey-Vignerons et du point de croisement des Bosquets – a été devisé à 47,5 millions de francs, dont une partie provenant du fonds fédéral de l’infrastructure ferroviaire (FAIF).

Rétention d’informations?

Benoît Olsommer invoque un autre élément: un rapport du bureau d’ingénieurs Citec de 2015 jugeait que la suppression d’un arrêt «n’est pas acceptable». «MVR le savait et s’est malgré tout entêté», attaque Benoît Olsommer. Jérôme Gachet y voit une lecture très partielle: «Cette étude avait pour seul but de vérifier les temps de parcours et de la trame au quart d’heure entre Vevey et Blonay. La deuxième étude Citec de 2016, qui prend en compte la mise aux normes, arrive à la conclusion sans appel que les haltes de Clies et de Gilamont doivent être remplacées par une nouvelle halte.»

«Alors pourquoi nous avoir refusé le premier rapport à l’époque? s’interroge Alain Salanon. Nous avons dû actionner la loi sur l’information pour l’obtenir par le biais de l’OFT.» Un e-mail de ce dernier le confirme. Jérôme Gachet dit ne pas en avoir connaissance, mais assure: «Nous ne sommes pas dans une démarche qui vise à cacher des choses, mais simplement de bien faire.»

Créé: 06.02.2020, 07h30

Cinq dates clés

15 novembre 2017
Mise à l’enquête du projet MVR: suppression des gares de Gilamont et de Clies, avec projet de création de la gare Vevey-Vignerons à mi-chemin de deux points de croisement (aux Bosquets et à Clies). Les Communes de Vevey et de Saint-Légier, l’ATE Vaud, 144 riverains (regroupés en une opposition collective) et 2 riverains à titre individuel s’y opposent.

14 novembre 2018
Oppositions levées, l’OFT donne son feu vert pour le permis de construire.

15 décembre 2018
Un recours collectif est déposé au Tribunal administratif fédéral (TAF) contre la décision de l’OFT.

27 juin 2019
Le TAF ne lève pas l’effet suspensif, comme demandé par MVR. Ce dernier obtient tout de même la fermeture de la gare de Clies par le biais de l’OFT en invoquant la dangerosité du quai central. La construction de la nouvelle gare Vevey-Vignerons reste quant à elle suspendue à la décision de justice à venir, probablement ces prochains mois.

1er juillet 2019
Fermeture de la gare de Clies et entrée en vigueur de la cadence au quart d’heure avec Clies comme l’un des trois points de croisement.

Articles en relation

Levée de boucliers sur la ligne Vevey-Blonay

Train Les communes de Vevey et Saint-Légier, ainsi que l’ATE Vaud et 144 riverains, s’opposent à la suppression de deux haltes au profit d’une seule à mi-chemin. Plus...

Le train Vevey- Blonay devient un petit métro

Transports publics Les rames passeront à la cadence à quinze minutes aux heures de pointe dès le 1er juillet. Pour faire face à la demande en forte hausse et à la Fête des Vignerons. Plus...

Le train de Blonay freine pour mieux accélérer

Transports publics La compagnie réduira le nombre de ses courses en 2018 lors des travaux visant à parvenir à la cadence au quart d’heure en 2019. Il s’agit de créer deux nouveaux points de croisements. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.