[VIDEO] Les Guggenmusik n’ont jamais joué aussi juste

CarnavalJadis créés pour chasser l’hiver avec leur tintamarre, les bruyants orchestres ont appris leur partition. Au risque de se standardiser.

Les Guggen sont un élément incontournable des Carnavals. Immersion dans les coulisses d'une répétition d'une toute nouvelle Guggenmusik vaudoise, La Cancanière de Penthalaz.
Vidéo: Fabien Grenon

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des personnages les fesses au vent ou dissimulés derrière des masques bestiaux, tapant sur des ustensiles de cuisine pour produire un raffut à l’exact opposé de la divine musique des anges… Lorsque le fêtard assourdi jette un œil aux Guggen les plus déjantées, il se dit que les gravures médiévales sont encore d’une actualité brûlante. Nés en Suisse centrale et mentionnés dans les textes depuis le XVIe siècle, les bruyants orchestres ont pourtant très largement évolué.

Sur cette enluminure de 1318, les fêtards tapent sur des ustensiles de cuisine pour créer un charivari infernal, à l’opposé de la musique céleste. (Image: Bibliothèque nationale de France)

«À l’origine, les Guggenmusik avaient pour mission de faire fuir l’hiver, explique Mireille Dorthe, présidente de l’Amicale des commissaires du Carnaval de Monthey. Pour cela, elles revêtaient des masques effrayants et faisaient le plus de raffut possible.» Mais aujourd’hui les costumes chatoyants et bariolés ont pris le relais et les musiciens ont appris leur partition.

Actif depuis plus de trente-cinq ans au comité du Carnaval de Monthey et fondateur de la première Guggen locale – les Kametran –, Freddy Forny a vécu de l’intérieur cette transformation. «Au départ, j’avais fait venir deux Guggen à Monthey. J’avais dû aller les chercher à Bâle et à Lucerne, parce que ça n’existait pas encore ailleurs. On en accueille aujourd’hui quinze à vingt, de toute la Suisse. Les musiciens se sont perfectionnés, ils répètent des mois à l’avance, plusieurs fois par semaine.»

Les Bâlois très carrés

«Les Bâlois ont été les premiers à hausser leur niveau, mais le phénomène s’est répandu», ajoute Mireille Dorthe. «Les Lucernois se distinguent par exemple en faisant exprès d’ajouter quelques fausses notes, ajoute le désormais ex-responsable des Guggen au sein du comité. D’une cacophonie totale, on est passé à une cacophonie maîtrisée.» Présidente de la clique montheysanne les Kamikazes, Lise Moulin estime que l’objectif de qualité a toujours motivé sa troupe. «Depuis nos débuts, on répète une fois par semaine. Et, comme dans beaucoup d’autres Guggen, une bonne part de nos membres viennent de la fanfare et possèdent un bon niveau à la base.»


Tentez votre chance à notre quiz musical:

Saurez-vous reconnaître ces tubes joués à la sauce Guggenmusik?

Question 1 sur 7:

Extrait n.1: Reconnaissez-vous ce tube revisité?

I'm so Excited - The Pointer Sisters

I Kissed a Girl - Katy Perry

Elton John - I'm Still Standing

OutKast - Hey Ya!

 


Avec cette «professionnalisation», «certains anciens ont lâché», relève Freddy Forny. Ces formations n’ont toutefois aucun mal à recruter. La preuve, au fil des dernières décennies, elles se sont multipliées en Suisse, tout en grandissant en taille. «Il y a eu une sorte de «bulle» des Guggen à un moment. Il s’en est formé dans tous les villages, explique Lise Moulin. Aux Kamikazes, on a été jusqu’à soixante musiciens, contre une trentaine aujourd’hui.»

Reine des neiges au menu

Mais cette mode a vu les Guggen perdre en diversité ce qu’elles avaient gagné en musicalité. Échapper ce week-end au thème de Game of Thrones ou à ceux de Pirates des Caraïbes ou de La reine des neiges et son obsédant Libérée! Délivrée! s’annonce mission impossible. «C’est tout le dilemme des Guggen, concède Lise Moulin. On doit élaborer un programme que les musiciens ont du plaisir à jouer, mais aussi répondre aux attentes du public. On ne coupe pas au tube de l’été.»

Pour les comités carnavaleux, cette multiplication a également eu des conséquences. «Avant je m’y prenais deux mois à l’avance pour faire mon programme. Aujourd’hui, on doit contacter les orchestres plus d’un an avant pour être sûrs d’avoir les meilleurs; les carnavals se tirent un peu plus la bourre», note Freddy Forny. Ce poste pèse par ailleurs toujours plus lourd dans les budgets. «L’esprit est resté le même: en général, on participe aux frais de déplacement, on offre un repas chaud et un lieu où dormir, poursuit le Valaisan. Mais accueillir 45 ou 50 membres est forcément plus coûteux qu’à l’époque où ils étaient une quinzaine par formation.»

Lise Moulin relativise: «La mode a gentiment passé. On a eu tendance à voir les Guggen partout: dans les mariages, les soupers de boîte. On revient à quelque chose de plus «centré», plus en lien avec le carnaval. Globalement, la demande diminue. On a moins de nouveaux membres et pas mal de sociétés ont fermé parce qu’elles n’arrivaient plus à tourner.» Il en restera toutefois suffisamment pour réjouir – ou briser les tympans, selon les goûts des carnavaleux, jusqu’à mardi. (24 heures)

Créé: 09.02.2018, 15h32

Les Guggen sont un élément incontournable du Carnaval de Monthey depuis plus de 30 ans.

Où faire Carna?

Monthey
Un 146e Carnaval «bestial» avec, entre autres, l’intronisation de la princesse Rosy Ire (vendredi, 18h30), puis l’élection de Miss Pimponicaille à minuit, le 2e Championnat du monde du lancer de confettis (samedi, 19 h), le grand cortège (dimanche, 14h30), le concours des masques des enfants (lundi, 14 h) et, surtout, «la» soirée montheysanne, Pimponicaille, le lundi.
Programme détaillé

Saint-Maurice
Le 168e Carnaval agaunois s’ouvre vendredi, à 20h. Soirée Rock’n’roll Attitude samedi, dès 17 h 45. Le dimanche, grand cortège à 14h30 et remise des prix des plus beaux chars à 18h. Mardi, carnaval des enfants dès 13h30, concours de masques.
Programme détaillé

Saint-Gingolph
Le samedi, cortège nocturne et transfrontalier de Carnarioule à 19h30. Mardi, dès 14h30, Rioulette des enfants puis cérémonie du Bonhomme Hiver.
Programme détaillé

Articles en relation

«Carnaval constituait une soupape avant le carême»

Tradition vivante Dernière étape avant un jeûne de 40 jours, Mardi gras est un tournant important depuis le Moyen Âge. Retour sur les origines de ces festivités. Plus...

Deux Montheysans champions du lancer de confettis

Carnaval Alain et Fabienne Clerc ont dominé le premier championnat du monde de la discipline avec des jets à plus de 10 m, samedi à Monthey. Récit objectif. Plus...

Lancement des festivités à Lucerne et à Soleure

Suisse Le carnaval a débuté jeudi matin dans plusieurs villes catholiques de Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...