Passer au contenu principal

Le Gymnase de Burier cultive ses penchants écolos

L’établissement de La Tour-de-Peilz s’engage toujours davantage en faveur du développement durable.

Deux cent cinquante étudiants de Burier ont pris part, il y a quelques jours, à un échange en ligne directe et par vidéoconférence avec des élèves d’un lycée nigérien. Thème de ces discussions nourries: le réchauffement climatique.
Deux cent cinquante étudiants de Burier ont pris part, il y a quelques jours, à un échange en ligne directe et par vidéoconférence avec des élèves d’un lycée nigérien. Thème de ces discussions nourries: le réchauffement climatique.
Philippe Maeder

L’échange était tout à fait inédit en Suisse romande: il y a quelques jours, 250 étudiants du Gymnase de Burier ont participé à une vidéo-conférence avec 80 élèves d’un lycée du Niger. Plus de 3200 kilomètres séparent La Tour-de-Peilz de Niamey, mais une préoccupation commune relie les deux établissements: le réchauffement climatique et ses conséquences, directes, sur les écosystèmes suisses et nigériens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.