La halle Inox de Vevey entame enfin sa mue

VeveyLe dernier vestige du passé industriel de la Ville accueillera un lieu d’exposition, un restaurant et six appartements.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans le vide du sous-sol excavé de la halle Inox, entre les gravats et les planches de chantier, on se laisse gagner par un peu de nostalgie. Les travaux ont enfin débuté dans ce qui reste le dernier vestige des Ateliers de constructions mécaniques de Vevey (ACMV), qui ont contribué à la renommée internationale de la ville durant un siècle. La réaffectation du bâtiment, érigé en 1919, a en effet fait l’objet de batailles juridiques et connu des reports successifs.

Mais depuis une semaine, la haute grue et les machines sont bien à l’œuvre juste derrière la gare, de même que les employés sur les échafaudages. «Nous avions procédé avant cela à l’excavation et au démontage de tout ce qui n’est pas classé pour décourager des squatters de s’installer», précise le maître des lieux, Patrick Delarive sur place. C’est lui qui, en 2007, a acquis le bâtiment, en même temps que toute la friche sur laquelle il a fait bâtir le complexe des Moulins de la Veveyse, 400 appartements dans le prolongement de la halle, le long du cours d’eau.

«Là où nous nous trouvons, ce sera le parking, reprend-il. Le rez sera ouvert au public. Il accueillera un restaurant de 60 places et un lieu d’exposition sur les côtés, avec un patio au centre. Les trois étages abriteront six appartements-lofts, quatre de 180 m2 et les deux en attique de 100 m2 qui disposeront d’une terrasse donnant sur la colonne centrale.»

«Le restaurant est promis-vendu à un promoteur. Le gérant a été trouvé et il s’agira d’un café gastronomique»

La charpente métallique d’époque et le pont de chargement roulant fixé au plafond à 15 m du sol contribuent grandement à l’ambiance industrielle des lieux. Ils perdureront d’ailleurs dans l’emblématique bâtiment classé. «D’ici sont sortis des trains, des camions, des trolleys, des tracteurs et Farinet y a commandé sa machine à falsifier la monnaie, s’enthousiasme Patrick Delarive. Dans la vie d’un entrepreneur, c’est quelque chose d’exceptionnel de pouvoir réhabiliter un tel vestige.»

Les travaux sont estimés à 15 millions pour une remise des clés à l’automne 2018. «Les trois appartements situés au nord sont vendus. J’ai gardé les trois du côté des voies CFF. A voir si je les louerai ou vendrai.» Les acquéreurs ont déboursé entre 1,5 et 2 millions de francs pour leur bien. «Le restaurant est promis-vendu à un promoteur. Le gérant a été trouvé et il s’agira d’un café gastronomique», ajoute Patrick Delarive, sans vouloir encore révéler son identité.

«Consensus» satisfaisant

L’équilibre entre affectation publique et privée n’a pas toujours été de soi. Sa recherche a au contraire constitué une pierre d’achoppement importante dans les négociations avec la commune. «J’ai subi des échecs en justice et la large place laissée au public est effectivement une concession à mon projet de départ», admet Patrick Delarive. Qui préfère rester beau joueur: «Il est vrai que laisser les Veveysans accéder à ce lieu, ça fait sens», admet-il.

Il n’empêche, une question reste en suspens concernant le parking: «Le promoteur a fait recours contre notre décision de consacrer 8 des 13 places aux visiteurs et cela se réglera au tribunal, sans effet suspensif pour les travaux», explique Jérôme Christen, municipal de l’Urbanisme et impliqué depuis le début dans le dossier de la halle Inox.

L’affaire paraît toutefois un détail au vu des tensions qui ont prévalu à une certaine époque et au terme de laquelle la Commune a obtenu de Patrick Delarive qu’il préserve la substance historique et une affectation publique de la halle suffisantes selon les vues des autorités. «Le projet actuel est un consensus qui nous satisfait», ajoute le Municipal.

La Commune s'est engagée à réaliser un passage sous-voie depuis la Poste et réfléchit à une passerelle d’accès sur la Veveyse: «Ces travaux se feront dans le cadre du réaménagement de la place de la Gare, lors de la prochaine législature (ndlr, 2021-2026). Le Groupe Delarive s’est pour sa part engagé à créer un escalier qui permette de relier les rives de la Veveyse à la rue des Deux-Gares». (24 heures)

Créé: 04.07.2017, 14h04

Si vous avez raté le début

1919 Construction de la halle Inox

1993 Fin des Ateliers de constructions métalliques de Vevey (ACMV) et fermeture de la halle

2007 Le Groupe Delarive rachète l’entier de la friche, dont la halle Inox, à la Banque Cantonale Vaudoise pour environ 16 millions Sur la majeure partie, il construit le complexe des Moulins de la Veveyse (400 appartements). Parallèlement, le projet de réaffectation de la halle Inox en appartements prend forme

2012 Après plusieurs oppositions, dont celle de la Ville de Vevey, Patrick Delarive est débouté au Tribunal fédéral en mai 2012: son projet ne laisse pas un accès suffisant au public

2016 En novembre, le permis de construire est octroyé

2017 Les travaux débutent à la mi-juin en dépit d’un dernier désaccord avec la Ville sur le nombre de places visiteurs du parking pour lequel la justice doit encore trancher

Articles en relation

La réhabilitation de la halle Inox repoussée

Vevey Le début des travaux de transformations du bâtiment est différé à cause d’un problème de servitude de passage sur l’entrée du futur parking. Plus...

A Vevey, la halle Inox va bientôt dévoiler ses plus beaux atours

Architecture Les derniers détails sont en train d’être affinés afin que la halle Inox new-look puisse commencer prochainement sa mue contemporaine. Plus...

La Halle Inox à Vevey est sur les bons rails

Transformations Les oppositions au projet de rénovation de la Halle Inox ont été levées et le permis de construire accordé. Plus...

La halle Inox de Vevey va ressusciter

Rénovation Un restaurant, des salles d’expositions, des appartements et des bureaux occuperont ce dernier vestige du riche passé industriel de la ville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...