«Halte aux forages» obtient le droit de manifester

NovilleLa Municipalité a décidé d’autoriser le collectif à défiler le 9 septembre aux Saviez et aux Grangettes, à titre exceptionnel et selon des conditions strictes.

En septembre 2016, le collectif «Halte aux forages» avait tenu un rassemblement à l'Ouchettaz à Villeneuve, mais la manifestation jusqu'au lieu de forage, à Noville, lui avait été refusée.

En septembre 2016, le collectif «Halte aux forages» avait tenu un rassemblement à l'Ouchettaz à Villeneuve, mais la manifestation jusqu'au lieu de forage, à Noville, lui avait été refusée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous donnons notre accord dans un but de conciliation et à titre exceptionnel», explique Pierre-Alain Karlen, syndic. Après plusieurs refus, la Municipalité de Noville a finalement décidé d’autoriser le collectif «Halte aux Forages» à défiler le 9 septembre prochain du site de l’Ouchettaz à Villeneuve jusqu’au lieu de forage gazier – inactif – à Noville, via la zone des Saviez et la réserve naturelle des Grangettes. «Après diverses rencontres et explications, et vu que la Commune voisine de Villeneuve a déjà formulé un préavis positif pour une réunion sur son territoire, il nous a semblé cohérent d’autoriser cette manifestation», poursuit le syndic.

La Municipalité a accepté de répondre favorablement à la demande de «Haltes aux Forages» – via le formulaire POCAMA, (Portail cantonal des manifestations) – après que des conditions bien précises ont été définies avec le Canton: un effectif réduit de participants (entre 300 et 500), des départs échelonnés de 5 minutes et par groupes de cinquante individus «évitant un usage abusif du domaine public à même de prétériter des tiers, sportifs, promeneurs, et cavaliers». «De plus, la promesse d’un strict encadrement par la police cantonale ainsi que la production obligatoire des photocopies des pièces d’identité de tous les dirigeants de cette manifestation nous serviront de garantie pour éviter les excès», ajoute le syndic.

En dépit de ces restrictions, «Haltes aux Forages» maintiendra son défilé, à entendre Joseph Trüeb, membre du comité: «Nous n’avons pas d’autres choix. Je n’en déplore pas moins qu’il ait dû falloir passer par le Canton pour obtenir une autorisation qui avait déjà été délivrée par la Cour de droit administratif et public.» (24 heures)

Créé: 22.08.2017, 17h18

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...