L’hôpital de jour d’Aigle est bel et bien enterré

Fondation de NantDepuis lundi, les patients chablaisiens âgés doivent se rendre au Centre thérapeutique de Vevey... ou pas.

Depuis lundi, l'hôpital de jour d'Aigle, ouvert en 1993, n'accueille plus de patients. Ils ont été redirigés vers l'antenne veveysanne de la Fondation de Nant.

Depuis lundi, l'hôpital de jour d'Aigle, ouvert en 1993, n'accueille plus de patients. Ils ont été redirigés vers l'antenne veveysanne de la Fondation de Nant. Image: Fondation de Nant

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les neuf ou dix patients par jour, en moyenne, qui se rendaient à l’Hôpital de jour pour la personne âgée d’Aigle ne peuvent plus le faire officiellement depuis lundi, comme l’a révélé récemment «24 heures». Le centre situé au Grand-Chêne est géré depuis 1993 par la Fondation de Nant, qui a son siège à Corsier-sur-Vevey.

Les personnes âgées et fragiles qui fréquentaient l’hôpital exigeaient un soutien psychologique. Surtout, les patients d’Aigle, de Leysin, des Diablerets, de Bex ou de Château-d’Œx avaient pour habitude de se retrouver quotidiennement entre 9h et 16h pour participer à nombre d’activités avant de rejoindre leur logis le soir. «C’est une vraie famille avec beaucoup de soutien et d’écoute», disait récemment une patiente. Mais c’est fini.

«Cette institution répondait à une réalité et un besoin»

La direction a en effet décidé de regrouper les malades chablaisiens vers son Centre thérapeutique de jour à Vevey, à la rue des Moulins (ex-École-club Migros). Avec la possibilité de les y convoyer depuis Aigle par bus gratuit. «Lundi, ils étaient deux», annonce Christian Moeckli, directeur de la Fondation de Nant. Pas beaucoup, donc. «Forcément, pour cette population fragile et vieillissante, Vevey, c’est Paris, alors qu’Aigle, c’est chez eux. Cette institution répondait à une réalité et un besoin», remarque Bernard Borel, médecin à la retraite.

Le conseiller communal aiglon (Verts et Alternatives) avait du reste demandé à la Municipalité si elle comptait contribuer «à trouver une solution alternative et concertée pour pallier la fermeture de cet hôpital de jour». Le syndic, Frédéric Borloz, avait répondu que ce «vrai problème» était hors du domaine de compétence des autorités, mais que la Municipalité était «à disposition pour trouver une solution».

Accent sur l'ambulatoire et le mobile

Si la direction de la fondation a décidé de déplacer ses patients chablaisiens à Vevey, ce n’est pas que «par pure logique économique», comme l’assène Bernard Borel. «Nous leur proposons une offre thérapeutique intensive et plus spécifique en fonction des besoins individuels. Au sein de groupes à vertu psychothérapeutique», se défend Christian Moeckli. Les patients qui ne souhaitent pas aller quotidiennement à Vevey, et il y en a, peuvent se rendre au Centre d’accueil temporaire (CAT) d’Aigle. «La Fondation de Nant a œuvré avec le CAT pour qu’il passe de deux lits à dix, c’est tout nouveau», poursuit le directeur. L’institution va maintenir des consultations ambulatoires pour personne âgées à Aigle et va intensifier les prestations de l’équipe mobile psychiatrique pour personnes âgées dans le Chablais (à domicile et dans les EMS).

À noter que le débat a aussi pris une tournure politique au niveau cantonal. Le député popiste Marc Vuilleumier a porté l’affaire devant la Commission de la santé du Grand Conseil. Sa collègue, Circé Fuchs (Alliance du Centre), a, elle, interpellé le Conseil d’État. «Je n’ai pas encore de réponse, mais je ne peux pas imaginer que ce lien social soit définitivement rompu, que cette ambiance familiale à destination d’aînés fragiles psychologiquement disparaisse pour toujours», note l’élue bellerine.

Créé: 01.04.2019, 18h22

Articles en relation

Nant ferme son hôpital de jour aiglon

Psychiatrie La quinzaine de Chablaisiens âgés qui fréquentent le centre du Grand-Chêne devra se rendre à Vevey à partir du 1er avril. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.