Les hôpitaux de la Riviera vendent leur belle villa

VeveyLe bâtiment, qui sera vendu par appel d’offres, abrite les services administratifs de l’HRC dont une partie sera transférée à Rennaz.

La villa Zina a été construite entre 1877 et 1878 d’après les plans des architectes Charles Nicati et Ernest Burnat.

La villa Zina a été construite entre 1877 et 1878 d’après les plans des architectes Charles Nicati et Ernest Burnat. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) ouvrira ses portes en juillet à Rennaz et regroupera sur un site unique diverses antennes médicales de la Riviera et du Chablais. Certaines vont perdurer après rénovation et nouvelle affectation médicale, comme le site de Monthey et celui de Vevey-Samaritain. Ce dernier, comme d’autres, appartient à la Fondation des hôpitaux de la Riviera, mais sera transmis à l’HRC. On compte encore depuis 1963 la Villa Zina. Elle jouxte le Samaritain et abrite la direction de l’HRC et divers services administratifs dont une partie migrera à Rennaz.

«La fondation, en liquidation, procède actuellement à la vente de ses biens, dont le produit sera reversé à des institutions publiques de la région dans le domaine hospitalier, notamment l’HRC», indique son président et municipal de Montreux, Pierre Rochat. La Villa Zina, maison de maître de 412 m2 avec neuf pièces et demie sur une parcelle de 1800 m2, est vendue sur appel d’offres uniquement. Une agence immobilière de Montreux propose la vente en exclusivité. «Une première visite publique, qui a rallié quatre acheteurs potentiels, s’est déroulée le 3 novembre. Une seconde aura lieu le 17, entre 9 et 12 heures», dit le courtier chargé de la vente.

Princesse russe

Ni ce dernier ni Pierre Rochat n’articulent de chiffres quant au montant attendu – plusieurs millions sans doute. Les offres jugées insatisfaisantes seront rejetées. Construite entre 1877 et 1878 d’après les plans des architectes Charles Nicati et Ernest Burnat, la Villa Zina est inscrite au registre des monuments historiques – en classe 2, soit bien d’importance régionale. Elle compte un sous-sol surmonté de trois niveaux, mais encore un grand jardin, quatre places de parc extérieures et deux garages fermés.

Les journaux de l’époque évoquent peu cette propriété, sans mentionner l’origine du nom. Beaucoup rappellent que la princesse russe Vera Lobanoff, fabuleusement riche, aussi surnommée «la Princesse aux bijoux», y a vécu, avant de s’éteindre en 1914. En 1924, un début d’incendie s’est déclaré dans les dépendances. Rapidement maîtrisé, il aura causé quelques dégâts estimés à «plus de 200 francs» (24 heures)

Créé: 11.11.2018, 17h01

Articles en relation

L’hôpital de Rennaz sera achevé d’ici à la fin avril

Construction Visite guidée dans le gigantesque chantier de l’HRC, qui bat son plein. Plus...

Le Dr Plume fait rêver ses jeunes patients sur le chemin du bloc opératoire

Hôpital d'Aigle Des clowns de la Fondation Théodora accompagnent les enfants avant et après leur opération. Une première vaudoise. Plus...

Le mythique Alcazar sera vendu aux enchères!

Territet La mise aux enchères du monument classé interviendra au printemps prochain. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.