Passer au contenu principal

L’Hôtel de Ville migrera-t-il un temps à l’hôpital?

Des travaux importants de rénovation des locaux, plus particulièrement l’enveloppe extérieure.

L'Hôtel de Ville a été construit en 1963. Des éléments ont été rajoutés lui donnant un air vieillot et peu intégré à l'architecture du quartier.
L'Hôtel de Ville a été construit en 1963. Des éléments ont été rajoutés lui donnant un air vieillot et peu intégré à l'architecture du quartier.
Christophe Boillat

«Ce sont des travaux importants que nous devrons de toute manière effectuer pour changer façades et fenêtres du bâtiment de l’administration communale. Le tout a vieilli et nous coûte cher, notamment à cause de la mauvaise isolation. Actuellement, nous chauffons les oiseaux», résume le syndic Frédéric Borloz.

L’Hôtel de Ville aiglon a été construit en 1963, «mais a subi divers changements et surtout rajouts qui ont dénaturé le bâtiment original», explique Isabelle Rime, municipale en charge des Bâtiments communaux. Le siège abrite environ 60 personnes de l’administration communale, l’antenne aiglonne de la police régionale et l’Office des poursuites (ce dernier ne serait pas touché par la rénovation extérieure), mais encore une poignée d’appartements actuellement loués. À l’intérieur, bien que très correctement entretenu, quelques travaux sont nécessaires, notamment au niveau des boiseries.

D’aucuns à Aigle souhaiteraient que le bâtiment vieillot et pas du tout intégré à l’architecture du quartier soit démoli. «C’est une option que nous avons étudiée mais clairement rejetée. Beaucoup trop chère. Nous devons rester raisonnables», poursuit l’édile. La rénovation privilégiée du bâtiment actuel coûterait quand même plusieurs millions. «Nous n’avons pas encore de chiffres. Nous avons demandé une offre à un architecte, puis nous devons encore définir le programme complet. Est-ce que nous faisons refaire façades et fenêtres, et nous occupons nous-même de l’intérieur? Quid des appartements? Tout reste ouvert», détaille Isabelle Rime.

Futur gymnase

L’Exécutif veut saisir l’opportunité du déménagement du site aiglon de l’Hôpital Riviera-Chablais vers le pôle unique intercantonal à Rennaz. Il sera vide d’ici mi-novembre. «Ça nous permettrait non seulement d’avancer les travaux de rénovation, mais encore de réaliser certainement pas mal d’économies. À noter que les services à la population pourraient quand même être maintenus dans le bâtiment actuel durant sa rénovation», ajoute le syndic. Pour rappel, le site de l’Hôpital d’Aigle deviendra très probablement l’emplacement du futur gymnase que le Canton veut implanter dans l’Est vaudois. On évoque l’horizon 2023. Selon nos informations, l’État négocie avec le propriétaire avant de lancer le projet. Dans l’attente, le Canton est entré en matière pour autoriser la Municipalité d’Aigle au transfert provisoire souhaité.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.