Passer au contenu principal

L’impatience monte autour du sentier lacustre à La Tour-de-Peilz

Cinq ans après le vote, le dossier est à l’étude au Canton. Les partisans se fâchent, le syndic explique.

Le chemin piétonnier attendu par les habitants de La Tour-de-Peilz relie la plage de la Becque à celle de la Maladaire, aux portes de Montreux. Soit 2 kilomètres les pieds dans l’eau, aujourd’hui interdits aux promeneurs.
Le chemin piétonnier attendu par les habitants de La Tour-de-Peilz relie la plage de la Becque à celle de la Maladaire, aux portes de Montreux. Soit 2 kilomètres les pieds dans l’eau, aujourd’hui interdits aux promeneurs.
Chantal Dervey

C’était il y a cinq ans. Le 28 novembre 2010, après une campagne particulièrement animée dans une ville traditionnellement paisible, 54,8% des votants de La Tour-de-Peilz acceptaient l’initiative communale «Pour un accès public aux rives du lac». Enjeu de la votation: aménager un petit chemin pour les promeneurs reliant la plage de la Becque à celle de la Maladaire, aux portes de Montreux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.