Installé à Rennaz, l’hôpital soignera ses antennes régionales

Médecine de proximitéDès 2019, une permanence médicale ouvrira à Monthey et à Vevey. Le site chablaisien et celui du Samaritain seront rénovés dans ce but.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Que restera-t-il au Chablais et à la Riviera? Alors que le regroupement de l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) sur un site unique (contre six actuellement, voir la carte) à Rennaz se précise, la question revient encore régulièrement sur le tapis. La direction de l’établissement l’a confirmé jeudi: elle entend «maintenir des portes d’entrée» dans ces deux régions. Après le déménagement, prévu du 1er mai au 30 juin 2019, elle s’attellera à la rénovation de ses sites de Monthey et du Samaritain, à Vevey.

«Petites urgences» et clinique gériatrique

Il en coûtera 25 millions de francs pour réaménager sur deux ans les deux établissements, dont la future mission sera double: «Chacun de ces sites abritera, dès 2021, une clinique de gériatrie et réadaptation, ainsi qu’une permanence médicale pour les «petites» urgences et consultations spécialisées», décrit Pascal Rubin, directeur général de l’établissement intercantonal.

À Monthey, une telle permanence est déjà opérationnelle depuis novembre, «mais uniquement pour les adultes, précise Pascal Rubin. Les consultations enfants étant prises en charge au Centre pédiatrique du Chablais.» Faute de structure équivalente sur la Riviera, la permanence du Samaritain accueillera également les jeunes patients. Pour assurer la transition, cette antenne s’installera dans un premier temps sur le site veveysan de la Providence, avant d’intégrer un Samaritain rénové.

Président du conseil d’établissement de l’HRC, Marc-Étienne Diserens insiste: ces structures, ouvertes la semaine en journée puis 7 jours sur 7 dès 2019, n’auront pas pour vocation première de délester les urgences du futur Hôpital de Rennaz. «À Vevey et à Monthey, elles répondront d’ailleurs à des besoins différents: dans le Chablais, le manque de généralistes fait qu’il existe une demande pour une permanence de ce type. Sur la Riviera, l’offre est plus large; le recours à cette infrastructure sera sans doute différent.»

Un flyer pour y voir clair

Trois sites, dont l’un dévolu à la médecine aiguë et deux aux «petites urgences» et à la gériatrie, une permanence médicale réservée aux adultes et l’autre ouverte à tous les âges… Les futurs patients se repéreront-ils dans ce futur dispositif? Un flyer, intitulé La prise en charge en urgence - Où aller? sera édité dès 2019 et permettra de s’y retrouver, illustrant différents cas concrets. «Il n’est pas exclu qu’il y ait quelques erreurs d’aiguillages durant les premiers mois, concède Marc-Étienne Diserens. En cas d’urgence, le réflexe doit rester le recours au 144 qui décidera des moyens à mettre en œuvre. Ou à la centrale des médecins de garde qui dirigera la personne selon les symptômes. En cas de doute, les patients auront tout intérêt à se présenter aux urgences de Rennaz.» (24 heures)

Créé: 15.02.2018, 19h09

Articles en relation

L’heure de vérité sonne pour le prolongement du bus vers l’hôpital

Haut-Lac Les partis politiques se positionnent avant le délicat débat de jeudi à Villeneuve. Plus...

Fin de grève sur le chantier de l'Hôpital Riviera-Chablais

Rennaz Un accord a été trouvé mardi soir entre les parties. Les employés temporaires reprendront le travail après les vacances de chantier. Plus...

Quel avenir pour le site de l'Hôpital de Montreux?

Montreux La parcelle sera réaffectée dès que l’hôpital déménagera à Rennaz, en 2019. Les élus multiplient les propositions. Plus...

L’Hôpital Riviera-Chablais fonce à vive allure

Rennaz Sur le chantier, on est à pied d’œuvre pour respecter le délai de fin 2018. C'est un défi de taille, et il y en a d'autres à relever. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...