Passer au contenu principal

Des intérêts privés dénoncés dans le dossier du chemin riverain

L’Association des rives du lac dénonce une «collusion entre intérêts publics et privés» dans le délicat projet de chemin riverain.

Archive 24heures

La guerre de tranchées se poursuit dans le dossier de réalisation d’un chemin public de 2 km au bord du Léman, accepté en novembre 2010 par le souverain boéland. Nouvel avatar dans cet épineux dossier, une lettre envoyée au Conseil d’Etat pour le prévenir d’une présumée «collusion entre intérêts privés et intérêts publics».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.