Isenau: l’accord entre élus et opposants est à l’eau

Ormont-DessusLa famille qui s’oppose à la reconstruction de la télécabine a refusé de ratifier l’accord tel que modifié fin mai par le Conseil communal.

La reconstruction de la télécabine ormonanche bat sérieusement de l'aile.

La reconstruction de la télécabine ormonanche bat sérieusement de l'aile.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Rebaptisé «diktat» à l’initiative du conseiller communal Alexandre Borghi (soutenu par 17 collègues) et modifié en plusieurs points par les élus fin mai, le projet de convention qui devait conduire à la levée des dernières oppositions à la reconstruction de la télécabine d’Isenau n’a pas trouvé grâce aux yeux des opposants. La famille Anex l’a fait savoir à la Municipalité d’Ormont-Dessus en date du 20 juin et dans le délai qui lui était imparti.

Dans leur lettre, les propriétaires d’une résidence secondaire sise à proximité du domaine skiable relèvent que «la convention établie et acceptée par la Municipalité avant la séance du Conseil communal forme un tout. Les amendements que nous avions proposés (…) sont sans objet et caducs suite au vote final de l’organe législatif». Les auteurs de l’épître reviennent également sur la teneur des débats du Conseil du 25 mai, reproduisant les propos d’un élu: «Soyons stratèges, et si la famille Anex refuse la dernière proposition non négociable que la Commune leur fait, ce seront eux les fossoyeurs (…) et nous qui garderons la tête haute.» En refusant de ratifier l’accord, les opposants estiment ainsi «répondre à la volonté clairement exprimée par la majorité du Conseil. (…) L’organe législatif a balayé toute convention. Il n’existe plus qu’un diktat.»

Référendum caduc
La décision des opposants aura diverses conséquences. D’abord sur le référendum contestant l’acceptation de la convention par le Conseil communal. Désormais sans objet, ce référendum devrait passer à la trappe. La Municipalité devra déterminer si c’est à elle ou au comité référendaire de renoncer à la procédure. «Nous allons demander un avis de droit, signale le président de ce comité, Philippe Treyvaud. Nous avons jusqu’au 12 juillet pour décider de la suite à donner.»

Sur le calendrier du renouvellement de la télécabine, ensuite. Le refus de signer des opposants annonce le dépôt d’un recours auprès de la Cour cantonale. Or, la Municipalité doit entre autres présenter un permis de construire et un plan partiel d’affectation valables pour prétendre à une aide cantonale, cet automne.

Sur l’accès routier à Isenau, enfin. Dans leur courrier, les opposants somment (sic) les autorités ormonanches de veiller au strict respect des servitudes existantes, à savoir une utilisation purement agricole et pastorale de la route, telle que définie à sa construction. Tout trafic touristique (et notamment l’accès au restaurant d’Isenau) serait dès lors proscrit, selon l’interprétation des opposants. Les juges devront vraisemblablement statuer sur ce point. (24 heures)

Créé: 29.06.2018, 18h36

Analyse financière pessimiste

Parmi les conditions à l’obtention d’un soutien cantonal, il s’agira pour la Municipalité d’Ormont-Dessus de prouver la viabilité financière du renouveau d’Isenau. Voilà qui est mal emmanché puisque la première étude rentrée (financée par le futur exploitant Télé Villars-Gryon-Les Diablerets (TGVD) et la Fondation pour la défense des intérêts d’Isenau) prédit un déficit d’exploitation.

Jeudi, l’Exécutif ormonan a fait savoir par la voix du futur ex-syndic Philippe Grobéty qu’elle contestait les prévisions de cette étude, jugeant que son auteur «a exagéré ce déficit. Nous avons mis le doigt sur plusieurs imprécisions», communique l’édile. Qui annonce qu’une deuxième étude a été mandatée, «menée par des forces vives locales, mais aussi des spécialistes de la finance», ajoute Philippe Grobéty.

Les deux rapports seront transmis au conseil d’administration de TVGD puis au comité de la Communauté d’intérêt touristique des Alpes vaudoises et enfin au Conseil d’État, qui jugeront de la faisabilité d’Isenau.

Articles en relation

Un référendum conteste les exigences «inacceptables» des opposants à Isenau

Ormont-Dessus Les Ormonans devraient se prononcer sur l’épineuse question de l’accès routier à Isenau. Plus...

Un oui qui n'a pas l'allure d'une victoire pour Isenau

Les Diablerets Vendredi, les élus ont approuvé du bout des lèvres le projet de convention élaboré entre les opposants et la Municipalité. Et y ont ajouté leur lot de conditions. Plus...

À Isenau, le compromis trouvé fâche des élus

Ormont-Dessus La convention entre la Municipalité et les derniers opposants au renouvellement du domaine sera soumise au vote du Conseil communal, vendredi. Plus...

Isenau restera à quai un deuxième hiver

Les Diablerets Sans permis de construire valable, le renouvellement de la télécabine ne recevra pas d’aide cantonale avant l’automne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...