Jugé «surréaliste», le matériel de vote interpelle

Ormont-DessusLe projet d’accord entre les opposants à Isenau et la Municipalité, qui sous-tend le référendum du 23 septembre, n’a jamais été rendu public. Des citoyens s’en étonnent.

Les plans de la nouvelle télécabine se heurtent toujours à des oppositions de résidents secondaires et de Pro Natura Vaud.

Les plans de la nouvelle télécabine se heurtent toujours à des oppositions de résidents secondaires et de Pro Natura Vaud.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Ormonans ont-ils toutes les cartes en main pour se prononcer sur le référendum dans le cadre de la convention en négociation entre la Commune et les opposants au projet d’Isenau? La question est posée sur les réseaux sociaux. Pour mémoire, un comité référendaire s’était constitué en juin, après que le Conseil communal avait accepté d’une toute petite voix un projet d’accord qui devait conduire à la levée des dernières oppositions.

Le hic? Cet accord soumis aux élus l’avait été sous le sceau de la confidentialité. Il n’a jamais été rendu public depuis. «N’est-il pas étrange, voire surréaliste, que la population soit invitée à se prononcer sur le bien-fondé de la signature d’une convention sans que ladite convention soit portée à la connaissance des votants?» interroge un citoyen sur la page «Les Ormonans sur Facebook».

Les référendaires se sont posé la même question. «Nous avons écrit à la Municipalité pour obtenir cette convention, indique Philippe Treyvaud, président du comité. À ce jour, nous n’avons pas obtenu de réponse.»

Pour le syndic Philippe Grobéty, il n’y a pas lieu de rendre ce texte public. «Les négociations ont été interrompues ( ndlr: notre édition du 16 août ). Cette convention est caduque.» Et d’ajouter: «Nous avons respecté la loi avec le matériel de vote envoyé.»

Le Service des communes ainsi que la préfète du district d’Aigle, Patricia Dominique Lachat, confirment: «La loi sur l’exercice des droits politiques indique que la brochure explicative doit contenir mot pour mot la question posée aux électeurs ainsi que des explications succinctes et objectives sur l’objet du vote, détaille la préfète. L’enveloppe de vote contient le préavis voté par le Conseil communal, qui reprend les points essentiels de la convention. La Municipalité a donc fourni assez de détails.»

L’Exécutif s’abstient de toute consigne de vote dans le matériel transmis. «Comme le comité a poursuivi la procédure, vous devez voter sur un référendum qui n’a plus d’objet.» Régulièrement interpellés à ce sujet, les référendaires sont d’un autre avis. «Cette convention a été acceptée par le Conseil communal. Les parties peuvent légalement faire marche arrière à tout moment et accepter de la signer en l’état, relève Philippe Bonzon. La population doit se prononcer à ce sujet.» Le service des communes avait d’ailleurs confirmé ce sentiment, il y a un mois. (24 heures)

Créé: 10.09.2018, 17h53

Articles en relation

Vain ou non, le vote sur Isenau aura bien lieu

Ormont-Dessus Quand bien même le projet d’accord avec les opposants a été balayé, les citoyens se prononceront sur le référendum qui conteste son acceptation par les élus. Plus...

«La Municipalité a joué contre la télécabine»

Les Diablerets La Municipalité a mis fin aux négociations avec les opposants à Isenau. Ultime salve d’arguments. Plus...

Isenau: l’accord entre élus et opposants est à l’eau

Ormont-Dessus La famille qui s’oppose à la reconstruction de la télécabine a refusé de ratifier l’accord tel que modifié fin mai par le Conseil communal. Plus...

Un référendum conteste les exigences «inacceptables» des opposants à Isenau

Ormont-Dessus Les Ormonans devraient se prononcer sur l’épineuse question de l’accès routier à Isenau. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...