Léna est la 100 000e Chablaisienne

DémographieLes chiffres parlent d’eux-mêmes: le Chablais est aujourd’hui une des régions les plus attractives du pays.

Léna et sa famille, quatre générations de Chablaisiens.

Léna et sa famille, quatre générations de Chablaisiens. Image: Christophe Boillat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’histoire locale retiendra que Léna Picard aura été la 100 000e âme des Chablais vaudois et valaisan réunis. Le bébé de 7 mois, qui réside à Bex avec ses parents, Camille et Stanislas, et son frère Evan, a été honoré – et couvert de cadeaux – comme il se doit, mercredi dans la cité du sel, par les autorités locales, cantonales, et encore intercantonales via l’association Chablais Région.

«Ce geste symbolique permet également de relever l’évolution démographique importante de la région durant ces dernières années», relève Georges Mariétan, coordinateur intercantonal de Chablais Région. En effet, le peuplement des 28 communes des trois districts a crû dans des proportions considérables depuis quatre décennies.

Durant ce laps de temps, la population a augmenté de près de 78%, passant de 56 300 habitants à 100 000. Les communes dont la croissance a été la plus forte sont Collombey-Muraz (VS) et Roche. «Notre population a même doublé entre 2006 et 2016», confirme Christophe Lanz, syndic de Roche, qui compte 1647 administrés. Des villages restent très stables depuis un lustre: Rennaz, Leysin et surtout Yvorne. Vaud représente 45,4% de toute la population chablaisienne.

Les statistiques fédérales du dernier recensement font état d’une légère stagnation de l’évolution démographique en Suisse: + 0,6%. La région s’érode aussi mais la progression est encore de 1%. Elle était de 2% en moyenne ces dernières années.

Saturation lémanique

«Les raisons de l’évolution démographique tiennent en grande partie à notre proximité directe avec le bassin lémanique, qui a connu ces dernières décennies une expansion impressionnante», poursuit Georges Mariétan. Avec pour corollaire une saturation de Genève à la Riviera, marquée par la raréfaction des parcelles constructibles; quand le Chablais en regorge. Du reste, de nombreux Vaudois, attirés aussi par des tarifs immobiliers et autres prestations beaucoup plus attractifs, traversent le Rhône pour acheter ou faire construire dans la partie valaisanne.

Le développement important des infrastructures a également contribué à l’expansion démographique. Comme l’arrivée de nombreuses entreprises génératrices d’emploi, principalement sur les pôles montheysan, collombeyroud et aiglon. On compte environ 37 000 emplois (en dessous des moyennes cantonales). Rural il y a encore trois décennies, le Chablais s’est considérablement urbanisé.

«Conscientes du potentiel de leur région, les autorités des deux Chablais ont mis en œuvre de longue date une politique régionale transversale, notamment en matière d’aménagement du territoire», explique le coordinateur. Elle porte ses fruits, avec des projets communs comme la route intercantonale H144, l’hôpital unique Riviera-Chablais, et, bien sûr, l’agglomération des deux côtés du Rhône – une particularité en Suisse. Les autorités travaillent aussi main dans la main sur les berges de la troisième correction du fleuve et développent les Transports publics du Chablais, avec une future augmentation des cadences des trains et une modernisation des installations. En décembre, ils vont faire démarrer le bus d’agglomération.

Les pouvoirs publics chablaisiens ont encore du souffle, puisqu’ils planchent sur une étape supplémentaire et inédite: la constitution d’un plan directeur communal, dans un premier temps sur les six communes qui composent l’agglomération. (24 heures)

Créé: 06.09.2018, 09h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.