«Les Vaudois sont une clientèle cible pour nous»

Vallée d'IlliezNouveau directeur de la toute fraîche «Région Dents-du-Midi», Sébastien Epiney veut faire de sa destination une attraction nationale, voire plus.

Pour Sébastien Epiney, le val d'Illiez doit s'appuyer sur le fabuleux atout naturel que constituent les Dents-du-midi, massif parmi les plus photographiés du pays.

Pour Sébastien Epiney, le val d'Illiez doit s'appuyer sur le fabuleux atout naturel que constituent les Dents-du-midi, massif parmi les plus photographiés du pays. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Référence du milieu touristique, Sébastien Epiney vient de reprendre les rênes de Région Dents-du-Midi (RDDM). La société anonyme fédère depuis août 2017 les offices de tourisme des trois communes de la vallée d’Illiez, sur le versant suisse du domaine skiable des Portes-du-Soleil. Elle compte parmi ses actionnaires des partenaires dans les transports, l’hôtellerie, l’agriculture ou les remontées mécaniques. Après quinze ans à la tête de la station de Nendaz (VS) et un passage bref mais remarqué à Gstaad (BE), le Valaisan s’associe au renouveau de cette région.

Vous arrivez dans une structure récente. Vous inscrivez-vous dans une continuité ou visez-vous de nouveaux objectifs?
La raison de ma venue ici est mon intérêt pour le modèle régional mis en place et je veux poursuivre dans ce sens. On aime sa vallée, on aime encore plus son village, sa famille ou son parti politique, tout cela était très émotionnel mais est maintenant dépassé. Je vais m’atteler à optimiser cela en allant rencontrer tous les prestataires. Eux aussi ont des choses à dire, des impulsions à donner.

Quel est l’idéal qui va guider votre action?
J’espère arriver à positionner la région Dents-du-Midi au niveau national, voire international. Cette montagne est sous-estimée. Ce n’est pas la plus haute de Suisse, mais c’est sûrement la plus photographiée. J’ai habité Lausanne et Saint-Légier quelques années. Depuis là, à chaque fois que vous photographiez un coucher de soleil, il y a les Dents-du-Midi en arrière-fond. Pareil pour les touristes qui s’arrêtent sur la Riviera ou au château de Chillon. À Nendaz ou Gstaad, je n’avais pas un tel atout naturel. Je ne sais pas encore comment, mais il faut mieux utiliser son potentiel.

À Gstaad, vous avez été artisan d’une convention touristique avec le Pays-d’Enhaut. Espérez-vous développer un lien similaire ici, avec vos voisins vaudois?
C’est évident! J’imagine plus d’un contrat de collaboration que nous pourrions passer avec des prestataires privés ou institutionnels à Montreux ou Lausanne. Les Vaudois sont un marché très important pour nous, avec un fort potentiel de tourisme pendulaire. Tout le monde aurait à gagner à se présenter conjointement.

«Une destination ne doit pas seulement attirer du monde, mais aussi remplir les tiroirs-caisses»

RDDM a aussi vocation de soutenir l’économie de la vallée. Comment allez-vous travailler cet aspect?
Nous sommes tous dépendants les uns des autres. Une destination ne doit pas seulement attirer du monde mais aussi remplir les tiroirs-caisses. Il faut créer une dynamique qui rapporte à tout le monde. Parmi nos actionnaires, il y a, par exemple, la société d’agriculture du val d’Illiez, et cela fait sens. Les agriculteurs proposent des attractions pour les touristes à travers les bêtes, les produits tirés des bêtes et l’entretien du paysage. En retour, la promotion de la région les aide à vendre leurs produits. Nous partageons un même territoire et notre mission est de faire en sorte que tout le monde y vive bien.

Créé: 23.05.2019, 06h55

«Une destination ne doit pas seulement attirer du monde, mais aussi remplir les tiroirs-caisses»



Sébastien Epiney Directeur de Région Dents-du-Midi

Un élan prometteur

Parmi les réalisations de Région Dents-du-Midi, le Multi Pass illustre les bénéfices de l’effort collectif.

Cette carte offerte aux résidents qui s’acquittent de la taxe de séjour (ou vendue à la journée ou à la saison) permet d’avoir des réductions ou des accès gratuits aux points d’attraction de la vallée.

Avec pour but de doper la fréquentation estivale, il a dépassé toutes les attentes. Entre le 1er mai et le 9 septembre 2018, 12 644 Pass ont été demandés (alors que l’on tablait sur 7500).

Ils ont généré 226 358 passages auprès des sociétés partenaires, soit 114% de plus qu’en 2017 et + 64% de chiffre d’affaires pour l’ensemble des partenaires du Multi Pass. F.W.D.M.

Articles en relation

Une seule voix pour le tourisme dans le val d’Illiez

Portes du Soleil Les trois Communes de la vallée – Champéry, Val-d’Illiez et Troistorrents – ont fondé une SA unique, qui pilotera la stratégie régionale. Plus...

Le val d’Illiez veut redorer son image touristique

Tourisme Région Dents-du-Midi créée en août, la nouvelle entité touristique unique de la vallée se présente dans une campagne baptisée «Or du commun». Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.