Passer au contenu principal

Lionel Girardin estime avoir touché 241'000 francs

L’élu, qui présidait la Fondation Apollo, a été rémunéré à hauteur d’un quart de million.

Lionel Girardin a attaqué la décision du Conseil d’État de le suspendre de ses fonctions de municipal.
Lionel Girardin a attaqué la décision du Conseil d’État de le suspendre de ses fonctions de municipal.
Laurent Crottet

Les montants encaissés par Lionel Girardin n’étaient jusqu’à présent pas connus. Désormais, un chiffre est lâché: le municipal veveysan suspendu de ses fonctions estime à 241'000 francs les revenus qu’il a tirés de son activité pour la Fondation Apollo, qui vient en aide aux mal logés. Voici un élément, crucial, qui ressort de son audition du 11 juillet dernier. Les documents obtenus par «24 heures» montrent que le Contrôle cantonal des finances (CCF) tablait, lui, sur 246'000 francs. Troisième révélation: alors que son parti, le PS Vevey, avait dit que le tarif de Lionel Girardin était de 130 fr. de l’heure, le CCF l’a chiffré à 180 fr.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.