Un livre présente des documents inédits sur la demeure de Chaplin

Edition«Naissance d'un Paradis», écrit par Pierre Smolik, revient sur la très riche histoire du Manoir de Ban à Corsier-sur-Vevey, dernière demeure de Charlot, devenue Chaplin's Museum.

Vidéo: Romain Michaud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le domaine du Manoir de Ban à Corsier-sur-Vevey est universellement connu pour avoir été propriété de Charlie «Charlot» Chaplin et sa famille. Le génial vagabond à la badine s’y est installé en janvier 1953 et y vécut heureux jusqu’à sa mort survenue en décembre 1977.

Les propriétaires actuels du Manoir de Ban et les instigateurs du Chaplin’s Museum, qui y a ouvert il y a un an, ont commandé un livre sur la riche histoire du domaine. Confiée aux éditions Call Me Edouard de Patrick Moser, également conservateur de la Villa «Le Lac» Le Corbusier à Corseaux, la publication a été écrite par le Boéland Pierre Smolik. Ce dernier entre beaucoup d’autres œuvres, a notamment écrit l’ouvrage The Freak - le dernier film de Chaplin.

Deux ans de recherches ont été nécessaires pour collecter des documents inédits, des plans de construction du domaine en 1840, des dessins, des aquarelles de maître, beaucoup de photos. Des clichés rares et extraordinaires, notamment durant la période Chaplin où les grands de ce monde, comme les humbles poussaient la porte du manoir pour voir ou apercevoir le génie du rire (à redécouvrir via notre webdocumentaire spécial en cliquant su l'image ci-dessous).

Les textes de Naissance d’un Paradis - Le Manoir de Ban relatent la riche histoire de la propriété. Là encore, la famille Chaplin qui y a habité six décennies occupe forcément la place de choix. On (re) découvre Charlie, Oona et leurs enfants dans des scènes familières, toutes simples, où la joie, la sérénité, l’amour prédominent.

L’auteur n’en oublie pas les propriétaires successifs depuis l’érection de la propriété construite par Philippe Franel sur commande de Charles-Emile Scherer, industriel saint-gallois. On doit également à l’architecte les plans du château de l’Aile et de l’hôtel des Trois-Couronnes, les deux à Vevey «Tous les propriétaires ont été saisis par la beauté paradisiaque des lieux au point de décider d’en faire leur éden», résume Pierre Smolik.

«Tu es ici chez toi»

Ce fut le cas de Michael Chaplin, fils aîné de Charlie et Oona, présent mardi soir au Manoir de Ban pour le lancement du livre. «C’est un très bel ouvrage. Je n’ai eu pour l’heure que le temps de consulter les photos et documents. Je me réjouis désormais de lire les textes. Surtout de découvrir la vie des gens qui ont vécu ici avant nous. D’ailleurs, je connais une dame qui a habité ici.»

Michael Chaplin fait référence à Edita Spinosi qui a grandi au manoir, qui s’appelait alors En Champ de Ban, de 1939 à 1946. «J’étais petite, je n’aimais pas y vivre. Je m’y sentais trop seule. Aujourd’hui, je suis heureuse d’y revenir régulièrement. C’est un pur bonheur d’y déceler chaque fois de nouveaux mystères. Michael m’a dit un jour: Tu es ici chez toi.»

Fillettes réfugiées

Durant la guerre, Edit, la maman d’Edita a hébergé deux fillettes, La première, Françoise, une petite Bruxelloise, a été confiée par la Croix-Rouge. Son histoire ouvre le livre de Pierre Smolik qui, en fin limier, a retrouvé Françoise et a permis aux deux femmes de renouer les liens.

Edit a encore recueilli une enfant juive, Mauricette Rozen, dont la famille s’était réfugiée en Suisse. On voit sur une photo les deux bambines se baigner dans la fontaine du manoir. Mauricette est récemment décédée. Sa sœur Rolande, abritée durant la guerre à Yverdon, est venue spécialement du Brésil pour assister mardi à la sortie du livre.

Naissance d'un Paradis - Le Manoir de Ban Ouvrage bilingue français-anglais écrit par Pierre Smolik. Editions Call Me Edouard. 296 pages. 45 francs. (24 heures)

Créé: 11.05.2017, 17h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...