Passer au contenu principal

Et si on louait sa place de parc pour la bonne cause?

François Gasser lance l'application Okidokey pour valoriser les places inoccupées. Une part des bénéfices ira à des associations.

En 2018, François Gasser s'était amusé à faire la promotion de son projet en distribuant de fausses prunes.
En 2018, François Gasser s'était amusé à faire la promotion de son projet en distribuant de fausses prunes.
Vanessa Cardoso

Louer quelques heures une place de parc non utilisée en journée, tout en apportant son soutien à des associations comme Terre des Hommes, Téléthon, Transport Handicap ou Caritas. C’est le principe dit du «park-sharing» ou «partage de parc», avec une composante caritative en prime.

François Gasser a concrétisé l’idée à travers son application gratuite pour smartphone Okidokey, disponible depuis quelques jours sur Androïd et iOS, et reconnaissable à son logo de chien à lunettes, toute langue dehors et les oreilles au vent.

Voilà deux ans que le citoyen de Saint-Légier travaille sur son projet. Malgré l’échec d’un appel au financement participatif en 2018, le Tyalo ne s’est pas découragé. Et avec l’aide d’un étudiant en informatique – Christien da Silva Perez, du Centre de formation professionnelle technique de Genève –, le voilà qui a atteint son objectif.

«Je mets simplement en contact des détenteurs et des conducteurs – on peut être les deux – pour exploiter les places de parc non occupées durant de longues heures. Dès le moment où l’opération dégagera des bénéfices, un pourcentage sera reversé à des associations.» Pour l’heure, la priorité est de fédérer le plus grand nombre de personnes et de créer un climat de confiance entre utilisateurs. François Gasser a obtenu une promesse de don de l’Association des commerçants de Vevey: 500 francs une fois l’application disponible.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.