«Personne ne m’avait averti que mon logement était parti en fumée»

ClarensSur les 41 occupants du bâtiment qui a pris feu dimanche, certains ne retrouveront pas leur logement avant des mois. Le sinistre a généré un élan de solidarité.

Un des deux appartements très endommagés. Un troisième a été complètement détruit.

Un des deux appartements très endommagés. Un troisième a été complètement détruit. Image: PATRIK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est en rentrant vers 20 h que j’ai constaté que mon appartement était parti en fumée. Personne ne m’avait averti», explique Bruno Carvalho. Il fait partie des 41 locataires de l’immeuble sis au chemin de Baugy 3, à Clarens, qui a pris feu dimanche à midi, avant d’être complètement évacué. «Nous nous sommes tous retrouvés dehors sous une pluie battante, raconte une occupante. Certains, qui n’ont pas eu le temps de s’habiller, étaient en peignoirs, en tongs ou en T-shirts. Notre première réaction a été de faire le compte des locataires pour nous assurer que nous étions tous hors de danger.»

Émincé de poulet au four

Un émincé de poulet oublié au four serait à l’origine de l’incendie. «Nous avons été alertés pour un feu de cuisine, explique Cédric Fagherazzi, commandant du SDIS Riviera. Le feu s’est ensuite rapidement propagé à la toiture puis à deux autres appartements du troisième étage. L’un est complètement détruit, un deuxième fortement endommagé et le troisième a été moins détérioré.»

«Nous nous sommes tous retrouvés dehors sous une pluie battante.Certains, qui n’ont pas eu le temps de s’habiller, étaient en peignoirs, en tongs ou en T-shirts.»

Les logements situés en dessous, au deuxième étage, ont également subi des dégâts et étaient encore privés d’électricité lundi. «Sans courant, j’ai décidé d’aller passer la nuit chez des proches, commente une habitante. Et j’y resterai jusqu’à ce que l’infecte odeur de brûlé ait disparu.»

La plupart des habitants de l’immeuble ont pu regagner leurs logements en soirée, notamment ceux logeant dans l’aile sud-est qui a été épargnée. «En revanche, les quatre locataires des trois appartements dévastés ne reviendront sans doute pas habiter ici avant trois, voire six mois», estime l’inspecteur de l’Établissement cantonal d’assurance chargé du dossier. En attendant, la venue des ouvriers, les entreprises de services après sinistre, avaient déjà fort affaire lundi pour rendre l’immeuble amputé de trois appartements vivables. Et les dégâts auraient été bien plus importants si une cinquantaine de sapeurs-pompiers des casernes de Montreux, Vevey, Saint-Légier et même de Lausanne (venus avec un bras élévateur) n’avaient lutté des heures contre les flammes. Lesquelles, avec la fumée, menaçaient la sécurité de la circulation routière, qui a dû être interrompue – ligne de bus comprise – sur la route de Chailly.

Un après-midi à l’EMS

Durant le sinistre, les locataires ont été accueillis à l’EMS Montbrillant. «Certains étaient choqués, relève Yves Mottet, directeur de la Fondation des EMS Beau-Site. En tant que soignants, nous avons pu leur administrer une légère médication. Et tout le monde a eu droit à du café, de la chaleur et du réconfort. Je les ai trouvés très solidaires entre eux. Ils s’occupaient les uns des autres.»

Entre deux actions, les hommes du feu, ont, pour leur part, pu s’abriter et se faire ravitailler dans l’EMS principal de la Fondation Beau-Site, également voisin. Quant à lui, Bruno Carvalho a fait le choix de s’en retourner habiter chez sa mère. Pour un certain temps. (24 heures)

Créé: 06.11.2017, 19h12

Articles en relation

Incendie dans un immeuble à Clarens

Canton de Vaud Le feu a pris dimanche peu après midi dans un bâtiment de la ville. Les occupants ont dû être évacués. Il n’y a pas de blessés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...