Le Magic Pass commence tout juste à changer les habitudes

StationsLa nouvelle carte saisonnière donnant accès à 25 domaines skiables incite ses détenteurs à «picorer» l’offre des stations. Aperçu à Villars et aux Diablerets.

Le soleil a abandonné les stations mardi. Mais les hôtes des Alpes vaudoises ont retrouvé le sourire après trois débuts d’hiver maussades.

Le soleil a abandonné les stations mardi. Mais les hôtes des Alpes vaudoises ont retrouvé le sourire après trois débuts d’hiver maussades. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La météo maussade de mardi aura eu raison de la volonté de nombre de skieurs. Mais tant pis: avec de la neige en abondance après trois débuts de saison catastrophiques et des taux de change enfin favorables, les stations ont enfin reçu un beau cadeau de Noël.

Au Restaurant Les Mazots, à cheval sur les pistes des Diablerets et de Villars, Nathalie Nicollier confirme: «Les gens sont «enragés». Ils veulent skier, skier, skier. On sent que les trois derniers Noël ont laissé des traces.» Pour l’Ormonanche, le Magic Pass n’est pas étranger à cette dynamique retrouvée. «Des gens qui n’avaient plus skié depuis des années s’y remettent. Et je pense que ça va attirer des habitués d’autres stations, qui, sans ça, ne seraient peut-être pas venus aux Diablerets.» Pour mémoire, 25 domaines skiables romands ont mis sur pied ce forfait de saison à prix cassé, afin d’enrayer la baisse de fréquentation enregistrée depuis plusieurs années. Il faudra attendre la fin de l’hiver pour tirer le bilan financier de l’opération, mais, pour l’heure, plus de 82 000 Magic Pass ont trouvé preneur depuis avril, alors que les membres de la coopérative espéraient en écouler 100'000.

Parmi les skieurs rencontrés mardi sur les pistes de Villars et des Diablerets, on peut clairement distinguer deux catégories. D’un côté, les mordus profitant d’un abonnement de saison à 359 fr. (prix initial) contre 1070 fr. uniquement pour les Alpes vaudoises l’an dernier. Et, de l’autre, les skieurs occasionnels qui tenteront de rentabiliser leur achat.

Sept sorties pour rentabiliser

André Dubrit est de cette seconde catégorie. «Il me suffit d’aller skier sept fois pour arriver à l’équivalent du prix du Magic Pass, calcule cet habitant de Thierrens. Mais c’est surtout le côté pratique qui m’a décidé: il n’y a pas besoin de faire la queue.» Pour Anne-Marie Bonzon, de Corbeyrier, il faudra un peu plus de descentes pour rentabiliser son abonnement. Plus mordue de peau de phoque que de ski de piste, elle n’a acheté son sésame qu’en août: «Du coup, il m’a coûté 400 fr. (ndlr: la tarification est comparable à celle pratiquée par EasyJet, augmentant au fil du temps). Mais ça fait déjà trois fois que je skie, ce qui m’aurait coûté 150 francs.» Un peu plus loin, le Blonaysan Thomas Roulet n’a pas eu à faire de calcul: «Je prends de toute façon un abonnement de saison. C’était bien plus avantageux cet hiver.» Ce dernier, comme André Dubrit, affectionne les pistes de Villars, de Gryon et des Diablerets. Mais tous deux iront voir ailleurs cette saison: «Le but est, de toute façon, de skier le plus possible. Je n’ai pas encore décidé où j’irai», avoue Thomas Roulet. André Dubrit n’est pas plus décidé: «Je connais déjà une bonne partie des domaines partenaires. Mais j’ai bien l’intention d’aller découvrir ce que je n’ai encore jamais vu.»

Sur les pistes vaudoises, le nom de Grimentz revient fréquemment. «Pour le moment, on profite de passer les Fêtes aux Diablerets, où nous avons un appartement, signale Cédric Tappie, expatrié à Bahreïn. Je vais aussi aller voir mes beaux-parents à Crans, également membre de cette offre. Mais, à mon retour en mars, on va tester Grimentz.»

Directeur de Télé Villars-Gryon-Les Diablerets et cheville ouvrière de ce Magic Pass, Pierre Besson enregistre des retours similaires: «Beaucoup de clients me disent qu’ils ont l’intention de «picorer» et de passer d’une station à l’autre. Et notamment de découvrir des domaines où ils n’ont encore jamais skié. C’est bénéfique pour tout le monde, y compris les petits domaines.» Les noms de Grimentz-Zinal, de Crans-Montana ou encore des Alpes vaudoises sont cependant souvent cités: «Les grands domaines ont joué leur rôle: ils ont servi de «garantie neige». Les premiers acheteurs savaient déjà au printemps qu’ils auraient au moins un endroit où skier.» (24 heures)

Créé: 26.12.2017, 19h04

Bilan: Un Noël à «12'000% plus réussi»

«L’an dernier, des cyclistes sont montés boire un verre. On a ouvert le 24 décembre, on a fait 10 fr. 40 de caisse.» Pour Nathalie Nicollier, gérante du Restaurant Les Mazots sur les pistes des Diablerets, l’ambiance a bien changé par rapport aux années précédentes. «On a bien travaillé ce week-end. On a même fait un peu plus qu’un Noël normal. Et, par rapport au précédent, c’est à 12'000% plus réussi.»

«Les conditions de neige sont top, commente Pierre Besson, directeur de Télé Villars-Gryon-Les Diablerets. Le seul regret qu’on peut avoir, c’est qu’il a fait beau trop tôt. Les 23, 24 et 25 décembre ne sont jamais des journées records sur les pistes. Les gens arrivent plutôt à partir du 27. Les prévisions météo pour ces prochaines semaines ne sont pas excellentes. Cela dit, nous sommes bien servis par le calendrier: lorsque Noël tombe un lundi comme cette année, ça prolonge la période de vacances. On aura encore l’occasion de bien travailler jusqu’au 8 janvier.»

Articles en relation

Le ski à prix réduit séduit un large public

Sports d'hiver L’abonnement de saison Magic Pass, lancé par vingt-cinq stations romandes, a attiré en cinq mois plus de 81'500 amateurs de glisse. Sursaut salvateur? Plus...

Un sésame pour reconquérir les skieurs

Alpes suisses Lancé mardi, le Magic Pass doit aider les stations à endiguer l’érosion des journées skieurs. Vingt-cinq domaines skiables romands s’y sont ralliés Plus...

Les ingrédients sont enfin réunis pour des Fêtes réussies

Stations Absente ces dernières années, la neige sera de la partie à Noël. Un taux de change favorable et des jours fériés tombant le lundi complètent l’embellie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...