Manif anti-forage: le syndic décline la médiation de la préfète

NovilleUne citoyenne réclame le droit à une marche contre un forage gazier, mais l’édile ne veut rien savoir et fustige les «agitateurs». L'habitante a déposé un recours.

La marche pacifique entendait rallier depuis Villeneuve le site du forage gazier de Petrosvibri à Noville (photo).

La marche pacifique entendait rallier depuis Villeneuve le site du forage gazier de Petrosvibri à Noville (photo). Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le syndic de Noville, Pierre-Alain Karlen, persiste dans sa non-entrée en matière concernant un projet de marche pacifique entre Villeneuve et Noville pour protester contre la prospection de gaz sur le site du forage de Petrosvibri, marche prévue à l’origine le 8 mai. Il invoque le tracé de la manifestation: «Ils ont choisi le dimanche de la Fête des mères, sur un tronçon qui enregistre un flux de 22 000 véhicules par jour, s’étonne-t-il. En cas d’accident, ce serait ma faute.»

«J’ai déposé un recours auprès de la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal»

Damaris Lütolf Awad, habitante de Roche, n’a pas voulu en rester là et a appelé la préfète du district d’Aigle, Patricia Dominique Lachat, à jouer les médiatrices. Sans obtenir plus de résultat: Pierre-Alain Karlen a notifié le 12 mai par courrier qu’il n’assisterait pas à la séance prévue ce vendredi à Aigle. «C’est son droit, commente la préfète. Ce n’est pas une procédure officielle, j’ai simplement été sollicitée pour faire les bons offices.» Et Pierre-Alain Karlen d’ajouter: «La Municipalité a décidé de décliner l’invitation de la préfète suite à la tournure politique qu’a prise l’affaire, vu qu’un député Vert en manque de visibilité à l’approche des élections a déposé une interpellation au Grand Conseil. Tout ça n’est que le fruit d’une bande de désœuvrés pour faire du buzz.»

Provocation

Depuis le début de cette affaire, le syndic n’a pas manqué d’accompagner ses arguments de commentaires ironiques, voire dédaigneux, tant dans la réponse de la Municipalité que dans une lettre de lecteur parue dans nos colonnes le 7 mai. Dans cette dernière, le chef de village invoquait un «préavis négatif de la gendarmerie» tout en qualifiant l’action de Damaris Lütolf Awad et celles de ses soutiens de «parasitisme sociétal masquant les vrais problèmes». N’est-ce pas tomber dans la provocation? «Je ne fais que me mettre à leur niveau, cette marche est une provocation. J’ai des choses plus préoccupantes à gérer qu’une petite bande d’activistes.»

Damaris Lütolf Awad n’en reste pas moins déterminée à mettre sur pied l’événement et annonce la date du 3 septembre. «J’ai déposé aujourd’hui (ndlr, mardi) un recours contre la décision de la Municipalité de Noville auprès de la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal. Je n’aurais jamais pensé devoir en arriver là. J’ai la chance de pouvoir profiter des compétences d’un avocat qui m’a proposé son aide. J’ai aussi le soutien de plusieurs associations écologistes de Suisse et de France voisine.» (24 heures)

Créé: 17.05.2016, 21h57

Articles en relation

Noville coupe les gaz à une manifestation

Ecologie Une citoyenne de Roche voulait organiser une «manifestation pacifique et joyeuse». «Trop dangereux», dit le syndic de Noville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...