Les «Marchés Folk» auront des cousins à Monthey

Vevey/ChablaisLes organisateurs de la manifestation traditionnelle du bord du lac ont décidé d’exporter le concept.

Les Marchés Folk de Vevey auront leur pendant montheysan dès ce samedi soir.

Les Marchés Folk de Vevey auront leur pendant montheysan dès ce samedi soir. Image: Christian Brun

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

De «La Jolie» à «l’Industrielle», du Léman à l’autre rive du Rhône, on aurait pu croire le fossé infranchissable. C’était compter sans l’âme festive de Monthey et le grain de malice des organisateurs des traditionnels Marchés Folk, à l’aube de leur cinquantième édition à Vevey.

«Membre de la société de développement de Vevey qui y organise ces marchés, j’ai migré comme agent général à Monthey. Je me suis dit qu’on pourrait aussi faire quelque chose ici», relate Yves Rupp, qui a vite perçu le potentiel de la place centrale plantée de platanes. Jean-Louis Bolomey, commissaire des Marchés Folk de Vevey, s’est laissé contaminer par la vie de village qui y règne, «où les gens prennent toujours le temps de s’arrêter pour discuter et boire un verre».

Après avoir fondé la Sàrl «Marchés Folkloriques Switzerland», les deux hommes et un troisième complice ont relevé le défi d’exporter le concept dans le Chablais. Les verres se lèveront à la première édition montheysanne ce samedi, lançant une série de huit rendez-vous hebdomadaires jusqu’au 25 août.

Comme à Vevey, il s’agit d’animer l’heure de l’apéro chaque samedi en faisant découvrir les crus des vignerons régionaux au son de musiques traditionnelles. Le tout avec l’appui de sociétés et associations locales qui assurent le service. «Nous sommes assez fiers d’avoir trouvé une équipe différente pour chaque semaine, se félicite Yves Rupp. En particulier le dernier jour, où ce seront les politiciens du Conseil général de Monthey qui serviront l’apéro.»

Le principe du verre thématique vendu 12 francs pour profiter des nectars servis sera également repris dans la version chablaisienne. Seule grosse différence, il n’y a pas de marché le samedi à Monthey, raison pour laquelle les organisateurs inviteront également quelques artisans susceptibles de servir de quoi grignoter en trinquant. Pour l’instant, les initiateurs sont très soucieux de voir la manifestation prendre racine dans son nouveau terreau. Mais ils caressent déjà le rêve de pousser le jumelage jusqu’à une fête partagée dans les deux villes, par écran interposé. Affaire à suivre.

Chaque samedi du 7 juillet au 25 août, 10 h-13 h, 12 fr. le verre. (24 heures)

Créé: 06.07.2018, 21h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.